Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Vaccin d'AstraZeneca: l'OMS s'interroge... -

Les experts de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) examinent lundi le vaccin anti-Covid-19 d'AstraZeneca et Oxford alors qu'est mise en question son efficacité pour les plus âgés et contre le variant sud-africain du virus.

Le comité stratégique des experts en immunisation de l'OMS se réunit en visioconférence pour formuler des recommandations provisoires sur l'utilisation de ce vaccin. "Une attention particulière sera donnée à la discussion sur l'utilisation du vaccin sur les adultes les plus âgés", selon l'OMS.

Le vaccin AstraZeneca/Oxford, que le Royaume-Uni a été le premier à administrer massivement à sa population dès décembre, a déjà été approuvé par plusieurs autres pays et par l'Union européenne.

Mais certains gouvernements ont préféré le recommander uniquement pour les moins de 65 ans voire 55 ans, faute de données suffisantes sur son efficacité pour les personnes plus âgées.

- ... et l'Afrique du Sud suspend -

L'Afrique du Sud a annoncé dimanche suspendre temporairement son programme de vaccination contre le Covid-19, qui devait démarrer dans les prochains jours avec un million de vaccins développés par Oxford et AstraZeneca, après une étude révélant une efficacité "limitée" contre le variant sud-africain.

Cette étude, réalisée par l'université du Witwatersrand à Johannesburg et pas encore examinée par des pairs, affirme que le vaccin britannique offre une "protection limitée contre les formes modérées de la maladie dues au variant sud-africain, chez les jeunes adultes".

- Epidémie officieuse en Tanzanie -

En Tanzanie, l'épidémie de Covid-19 s'étend mais de manière officieuse alors que le président tanzanien John Magufuli a dès le départ minimisé la dangerosité du virus quand les pays voisins se barricadaient.

"Le Covid-19 tue des gens et nous voyons passer beaucoup de cas mais nous ne pouvons pas en parler en raison de la situation", a déclaré un médecin de l'hôpital public à Dar es Salaam, sous couvert d'anonymat.

John Nkengasong, le directeur de l'Africa CDC, (Centre de contrôle et de prévention des maladies de l'Union africaine) a indiqué espérer que la Tanzanie "revoie rapidement" sa "position" sur le coronavirus.

En juin 2020, le président Magufuli avait déclaré que les prières avaient sauvé son pays du Covid-19.

- Tests pour chats et chiens à Séoul -

A Séoul, les chats et chiens qui souffrent de fièvre, toux ou difficultés respiratoires peuvent être testés pour le coronavirus s'ils ont été exposés à des personnes porteuses de la maladie, a annoncé lundi le gouvernement de l'agglomération de la capitale de la Corée du Sud.

Le lancement de ce programme intervient quelques semaines après l'annonce par le pays de son premier cas de contamination au Covid-19 chez un animal, en l'occurrence un chaton.

- Plus de 2,3 millions de morts

La pandémie a fait plus de 2,3 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, lundi vers 11H00 GMT.

Plus de 106 millions de cas d'infection ont été diagnostiqués. Les Etats-Unis sont le pays comptant le plus de morts (463.470), devant le Brésil (231.534), le Mexique (166.200), l'Inde (155.080) et le Royaume-Uni (112.465).

Le nombre des victimes est globalement sous-évalué. Il se fonde sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé mais exclut les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques comme cela a été le cas en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.

burx-ot/mw/ial/