Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Nouvelles restrictions en Belgique et Pologne -

En Belgique, les métiers de contacts non médicaux (coiffeurs notamment) ne peuvent de nouveau plus être exercés depuis samedi, pour quatre semaines. Les commerces "non essentiels" (hors alimentation, pharmacies, librairies) ne pourront accueillir des clients que sur rendez-vous.

La semaine prochaine, la dernière avant les vacances de Pâques, seules les écoles maternelles resteront ouvertes.

En Pologne, le gouvernement a décidé de fermer les crèches, les jardins d'enfants, les grands magasins d'ameublement et de bricolage, ainsi que les salons de beauté et de coiffure.

Dans les églises, une personne pour 20 mètres carrés de surface sera désormais autorisée, contre 15 mètres carrés précédemment.

- Boris Johnson tient au déconfinement -

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a affirmé samedi ne voir "absolument rien" dans les données scientifiques qui justifierait de revoir son plan de déconfinement pour l'Angleterre, quand certains scientifiques mettent en garde contre de nouveaux variants.

Dans la foulée du Pays de Galles samedi, l'Angleterre doit adoucir lundi son dispositif, permettant notamment à des groupes de six personnes maximum de se réunir en plein air.

- Manille confinée -

Les Philippines ont ordonné samedi un nouveau confinement pour plus de 24 millions de personnes à Manille et dans ses environs, les hôpitaux de la capitale peinant à absorber une flambée des infections.

- Le Chili se reconfine -

Au Chili, plus de 80% de la population est soumise depuis samedi à un nouveau confinement total, sans même la possibilité de sortir pour acheter des produits de base le week-end.

La présence de nouveaux variants, le relâchement des Chiliens lié à la progression rapide de la vaccination et la fin des grandes vacances dans l'été austral ont contribué à l'augmentation du nombre des contaminations, selon les experts.

- France : contrôles intensifiés -

Les autorités françaises ont intensifié samedi les contrôles aux aéroports et aux péages routiers pour faire respecter l'interdiction de se déplacer dans 19 départements, dont la région parisienne, face à une situation épidémique "critique".

Le préfet de la Martinique, dans les Antilles, a par ailleurs annoncé l'annulation des traditionnelles processions du week-end de Pâques, ainsi que l'interdiction des campings et pique-niques sur les plages de l'île, en raison d'une dégradation de la situation sanitaire.

- Afflux de cas graves au Yémen -

Médecins sans frontières (MSF) a tiré samedi la sonnette d'alarme face à "un très fort afflux" de cas graves de Covid-19 au Yémen, un pays pauvre de la péninsule arabique où la guerre a ravagé les infrastructures sanitaires.

- Argentine : contaminations au plus haut -

L'Argentine a enregistré près de 13.000 nouvelles contaminations par le Covid-19 vendredi, un plus haut en plus de deux mois, et le gouvernement a annoncé la suspension des vols en provenance du Brésil, du Chili et du Mexique.

- Plus de 2,7 millions de morts

La pandémie a fait au moins 2,76 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan de l'AFP à partir de sources officielles samedi à 11H00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 548.089 morts, devant le Brésil (307.112), le Mexique (200.862), l'Inde (161.240) et le Royaume-Uni (126.515).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations reposant sur des bases statistiques.

burx-ang-jba/ber/bds