Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Biden veut les vaccins accessibles à tous les Américains adultes d'ici le 1er mai -

Le président américain Joe Biden a ordonné à tous les Etats du pays la levée progressive des restrictions d'âge afin que tous les Américains adultes soient éligibles au vaccin d'ici le 1er mai, dans un discours jeudi. Il a toutefois mis en garde contre tout relâchement, affirmant que le "combat est loin d'être terminé".

Joe Biden avait signé quelques heures avant son plan de relance de l'économie d'un montant de 1.900 milliards de dollars.

- Inquiétudes sur le vaccin AstraZeneca -

Le Danemark, l'Islande et la Norvège ont suspendu les injections du vaccin AstraZeneca, en raison de craintes liées à la formation de caillots sanguins chez des personnes vaccinées, et l'Italie a interdit l'utilisation d'un lot d'AstraZeneca.

L'Agence européenne des médicaments assure que le vaccin est sûr: "Il n'y a actuellement aucune indication selon laquelle la vaccination a provoqué ces conditions qui ne sont pas répertoriées comme effets secondaires de ce vaccin.

Le commissaire européen Thierry Breton a de son côté estimé que le laboratoire AstraZeneca ne faisait pas d'efforts "suffisants" pour respecter ses obligations de livraisons au premier trimestre.

- UE: feu vert au vaccin Johnson & Johnson -

L'Union européenne a donné son feu vert au vaccin à injection unique, le premier de ce type, de l'Américain Johnson & Johnson.

Considéré comme plus simple à stocker, il semble moins efficace que ceux de Pfizer et Moderna, efficaces à 95% contre tous les variants.

- Novavax confirme l'efficacité de son vaccin -

L'entreprise américaine Novavax a confirmé que son vaccin était efficace à 89% contre le Covid-19, mais que son efficacité était réduite de façon importante contre le variant sud-africain, selon les résultats définitifs d'essais cliniques.

- La Hongrie débordée -

La Hongrie a enregistré jeudi un nombre record de nouvelles contaminations au Covid-19 et d'hospitalisations, alors que le gouvernement accélère le rythme de vaccination pour tenter de contrer cette troisième vague.

En 24 heures, ce pays de 9,8 millions d'habitants a recensé 8.312 nouveaux cas, tandis que 8.329 malades étaient soignés dans les hôpitaux.

- Brésil: couvre-feu et suspension du foot à Sao Paulo -

L'Etat de Sao Paulo, le plus peuplé du Brésil avec 46 millions d'habitants, a durci ses mesures restrictives pour faire face au "moment le plus critique" de la pandémie de Covid-19, avec l'annonce d'un couvre-feu de 15 jours, du 15 au 30 mars, et l'interruption du championnat régional de football.

- Plus de 50.000 Palestiniens vaccinés -

Israël a annoncé jeudi avoir vacciné cette semaine plus de 50.000 Palestiniens ayant un permis de travail en Israël ou dans des colonies en Cisjordanie occupée.

L'Autorité palestinienne avait annoncé en février un accord avec Israël pour vacciner quelque 100.000 Palestiniens travaillant dans des colonies ou en Israël.

- La Serbie va produire le vaccin chinois Sinopharm -

La Serbie va être le premier pays européens où sera produit le vaccin chinois Sinopharm contre le Covid-19, a annoncé le président Aleksandar Vucic. Un accord concernant la construction d'une usine sera signée dans les deux semaines, financée par la Chine et les Emirats arabes unis.

- Forte protection après une dose de vaccin pour ceux ayant déjà eu le covid -

Une personne guérie du Covid-19 et recevant ensuite une première dose du vaccin de Pfizer ou de Moderna est autant, voire mieux protégée que quelqu'un qui n'a jamais attrapé la maladie mais a reçu les deux doses de vaccin, selon une étude.

- Portugal: les écoles primaires rouvrent lundi -

Près de deux mois après le début d'un confinement généralisé, le gouvernement portugais a annoncé jeudi la réouverture des crèches et des écoles primaires à partir de lundi, première étape de son plan de levée des mesures de restrictions.

- La pandémie maltraite aussi l'enfance -

Ecoles fermées, pauvreté et mariages forcés en hausse, dépressions: après un an de pandémie, les indicateurs mesurant le développement des enfants et adolescents ont presque tous "régressé", au risque de séquelles durables pour toute une génération, a alerté l'Unicef.

Six à sept millions d'enfants supplémentaires pourraient être atteints de malnutrition ou d'émaciation en 2020 (+14%), ce qui pourrait se traduire par 10.000 morts supplémentaires par mois, essentiellement en Afrique sub-saharienne et en Asie du Sud.

- Plus de 2,6 millions de morts -

La pandémie a fait au moins 2.621.295 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi jeudi par l'AFP à partir de sources officielles.

Les États-Unis sont le pays comptant le plus de morts avec 530.624 décès, suivis par le Brésil (272.889), le Mexique (192.488), l'Inde (158.189), et le Royaume-Uni (124.987).

Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités sanitaires sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques, sont globalement sous-évalués.

burx-jba-rap/ber/ob/am