Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Nouvel accord de production de Spoutnik V -

Le Fonds souverain russe (RDIF) a conclu un accord avec le groupe pharmaceutique indien Virchow Biotech pour y produire 200 millions de doses du vaccin russe Spoutnik V contre le coronavirus.

Cet accord s'ajoute à celui annoncé vendredi avec une autre entreprise pharmaceutique indienne, Stelis, pour produire 200 millions de doses. Un autre portant sur 100 millions de doses avait été paraphé en novembre avec Hetero, également une firme indienne.

- Un commissaire européen "biaisé"? -

Les producteurs du vaccin russe ont accusé le commissaire européen Thierry Breton d'être "biaisé", pour avoir affirmé que l'UE n'avait "pas besoin" du Spoutnik V et estimé que les Européens devraient sans doute aider les Russes à le fabriquer.

- AstraZeneca défend son vaccin -

Le laboratoire AstraZeneca a défendu lundi son vaccin, rejeté par une bonne partie des Européens, affirmant qu'il était efficace à 80% contre le Covid chez les personnes âgées et n'augmentait pas le risque de caillots, après des essais cliniques menés aux Etats-Unis.

Dans la population générale, il est efficace à 79% pour prévenir le Covid-19 symptomatique, et à 100% pour empêcher les formes sévères de la maladie et l'hospitalisation, selon le laboratoire.

Ce vaccin est perçu comme plus dangereux que sûr en Allemagne, France, Espagne et Italie, selon une étude d'opinion réalisée entre le 12 et 18 mars.

- Vers de nouvelles restrictions en Allemagne -

L'Allemagne s'apprête à prolonger, voire à durcir les restrictions face à la troisième vague de Covid en pleine expansion, au risque de nourrir la grogne déjà croissante de l'opinion.

La chancelière Angela Merkel et les régions allemandes se retrouvent dans l'après-midi. Selon un projet d'accord de la chancellerie, obtenu par l'AFP, il est prévu que le confinement partiel déjà en place dans le pays depuis fin 2020, et en l'état programmé jusqu'au 28 mars, soit "prolongé jusqu'au 18 avril" dans l'immédiat. Des verrouillages supplémentaires au niveau local sont en outre envisagés.

- Mort de l'opposant congolais Kolélas -

L'opposant Guy-Brice Parfait Kolélas, principal rival du président Denis Sassou Nguesso à la présidentielle de dimanche au Congo-Brazzaville, est mort du Covid-19 lors de son évacuation sanitaire vers la France, quelques heures après la clôture du scrutin.

Guy-Brice Parfait Kolélas avait été testé positif vendredi après-midi, et n'avait pu animer son dernier meeting de campagne à Brazzaville.

- Plus de 2,7 millions de morts -

La pandémie a fait plus de 2,7 millions de morts dans le monde depuis fin décembre, sur plus de 123,1 millions de contaminations confirmées, selon un bilan établi par l'AFP lundi à 11H00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (542.359), devant le Brésil (294.042), le Mexique (198.036), l'Inde (159.967) et le Royaume-Uni (126.155).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques.

burs-paj/mw/cac