Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Allemagne : verrouillage renforcé pour Pâques -

La plupart des magasins seront fermés et les offices religieux annulés le week-end de Pâques, du 1er au 5 avril dans le cadre d'une période de restrictions renforcées pour stopper la hausse des infections au Covid-19, a annoncé mardi Angela Merkel.

Les rassemblements, comme la restauration en plein air, seront interdits du 1er au 5 avril. Seuls les magasins d'alimentation pourront ouvrir le 3 avril.

Nombre de restrictions en vigueur depuis fin 2020, comme les limitations de réunions privées, sont quant à elles prolongées jusqu'au 18 avril, a précisé lors d'une conférence de presse la chancelière à l'issue d'une négociation de près de 12 heures avec les Etats-régions.

- AstraZeneca : l'Espagne élève l'âge maximum -

L'Espagne a élevé de 55 à 65 ans l'âge maximum pour l'administration du vaccin anti-Covid d'AstraZeneca, a annoncé lundi la ministre de la Santé Carolina Darias.

"La limite d'âge fixée à 55 ans est supprimée et étendue à 65 ans", a déclaré la ministre de la Santé en conférence de presse.

Les autorités espagnoles avait initialement limité l'usage de ce vaccin aux moins de 55 ans car les données des essais cliniques étaient plus limitées pour les personnes plus âgées.

- Vaccin russe: Poutine dénonce l'UE -

Promettant de se faire vacciner dès mardi, le président russe Vladimir Poutine a dénoncé les "étranges" déclarations du commissaire européen Thierry Breton qui a affirmé que l'Europe n'avait pas besoin de vaccin russe anti-Covid.

Cette déclaration illustre les tensions autour de l'homologation du Spoutnik V dans l'Union européenne, la Russie ayant accusé Bruxelles de ralentir volontairement ce processus.

- Italie: vaccination "désastreuse" en Lombardie -

La campagne de vaccination vire au "désastre" en Lombardie (nord) en raison d'un système de réservation défectueux, ont admis lundi des responsables politiques locaux.

La ministre régionale de la santé a promis de prendre des "décisions rapides et drastiques" pour remédier à la situation. La Lombardie était l'épicentre de l'épidémie il y a 13 mois et demeure la région italienne avec le plus grand nombre de cas.

- Hongrie: feu vert à un 2e vaccin chinois -

La Hongrie a donné son feu vert à un deuxième vaccin chinois non approuvé par le régulateur européen, alors qu'elle mène tambour battant sa campagne de vaccination.

"Au cours des derniers jours, l'Institut national de la pharmacie (OGYEI) a validé" le produit développé par l'entreprise chinoise CanSino Biologics, commercialisé sous le nom "Convidecia", a annoncé lundi la directrice générale de la Santé, Cecilia Muller.

- Vaccin AstraZeneca: l'Irlande contre un blocage -

L'Irlande a exprimé lundi sa vive opposition à la menace de blocage, lancée par l'Union européenne, sur les vaccins anti-Covid fabriqués sur son territoire.

Cette prise de position de Dublin intervient en plein bras de fer entre Bruxelles et le laboratoire suédo-britannique AstraZeneca sur l'approvisionnement de l'UE en vaccins.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a menacé samedi de bloquer les exportations de ce vaccin si l'UE ne recevait pas les livraisons promises par le groupe pharmaceutique.

- Fêtard expulsé d'Urguay -

Le gouvernement uruguayen a décidé lundi de révoquer le permis de séjour et d'expulser du pays un Argentin accusé d'avoir organisé une fête clandestine pour plus de 500 personnes dans sa maison du département de Maldonado (est).

Le ministère de l'Intérieur a pris cette décision pour des raisons "d'ordre public et de santé, dans la mesure où (le citoyen argentin) a violé les règles qui interdisent expressément les attroupements, compte tenu de l'urgence sanitaire", selon un message envoyé par des sources officielles à plusieurs médias.

- L'OMS dénonce l'inégalité d'accès au vaccin -

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a dénoncé à nouveau l'inégalité d'accès aux vaccins contre le Covid-19 entre pays riches et pauvres. Cette inégalité "se creuse" et devient "grotesque", a affirmé son directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Plus de 455 millions de doses ont été administrées dans le monde, dont plus d'un quart aux Etats-Unis, selon un bilan de l'AFP. Israël est, de loin, le pays le plus en avance, près de 60% de sa population ayant reçu au moins une injection.

- Plus de 2,7 millions de morts -

La pandémie a fait plus de 2,7 millions de morts dans le monde depuis fin décembre, sur plus de 123,1 millions de contaminations confirmées, selon un bilan établi par l'AFP lundi à 11H00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (542.872), devant le Brésil (295.425), le Mexique (198.036), l'Inde (159.967) et le Royaume-Uni (126.155).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques.

burs-mlb/roc