Si Marseille s'est offert un peu d'air en gagnant à Auxerre (2-0), la situation de Nantes est toujours irrespirable, éliminé par Lens (4-2) le jour du limogeage de l'entraîneur des Canaris Raymond Domenech, mercredi pour les 32e de finale de la Coupe de France.

Dans les autres matches joués mercredi après-midi dans la voie des professionnels, Monaco a confirmé sa forme en Ligue 1 (4e) en gagnant à Grenoble (1-0), Montpellier s'est qualifié à Strasbourg (2-0) et Toulouse (L2) a signé la première surprise de ce tour en éliminant Bordeaux (2-0).

Raymond Domenech, écarté avant même de diriger un huitième match, n'a même pas assisté au dernier naufrage de son équipe, qui s'est effondrée en encaissant quatre buts, dont un doublé de Corentin Jean (27e, 39e), après avoir pourtant ouvert le score par Kader Bamba (24e), auteur d'un doublé.

Antoine Kombouaré, pressenti pour devenir le quatrième entraîneur des "Canaris" cette saison, après Christian Gourcuff et l'intérimaire Patrick Collot, de nouveau en service mercredi après-midi à La Beaujoire, va avoir du travail.

A Auxerre, l'OM a remporté seulement son deuxième match sur les onze derniers, toutes compétitions confondues, et sort la tête de l'eau. Dario Benedetto, buteur en panne, a ouvert le score, et le jeune Ahmadou Bamba Dieng a marqué pour son premier match en pro.

Buteur en forme cette saison, Andy Delort a lancé la qualification de Montpellier à Strasbourg, imité en fin de match par Petar Skuletic.

Stevan Jovetic a marqué le but victorieux pour l'ASM à Grenoble.

A Toulouse, c'est une jeune équipe qui a emporté le "derby américain" de la Garonne entre le "Téfécé" du fonds Red Bird et les Girondins du groupe King Street, avec des buts de Vakoun Bayo et Janis Antiste.

Le but de la journée a été signé par Steven Mounié, un superbe retourné acrobatique pour contribuer à la victoire de Brest contre Rodez (L2), 2 à 1.

Le match le plus indécis, Amiens (L2)-Metz (1-2), s'est dénoué à la dernière seconde, quand Vagner a marqué sur penalty à la dernière minutes pour les Grenats, pour une main malheureuse de Sambou Yatabaré qui venait d'entrer en jeu.

Les clubs amateurs disputeront les 13 et 14 février leurs 32e de finale dans ces deux voies séparées et inédites mises en place en raison de la pandémie qui a longtemps provoqué l'interruption du football amateur.