Luna Rossa tient tête à Team New Zealand: le défi italien, après avoir perdu la première régate de la Coupe de l'America remportée facilement par le tenant du titre, s'est rebiffé en s'imposant dans la deuxième, mercredi dans la baie d'Auckland, sous un ciel nuageux et par vent faible.

Avant les deux prochaines régates vendredi de la 36e édition de la prestigieuse épreuve, qui se dispute au meilleur des 13 manches, les deux voiliers sont donc à égalité 1 victoire partout.

Après avoir pris l'avantage lors du pré-départ après des manœuvres agressives du skipper Peter Burling suscitant les acclamations des spectateurs qui regardaient sur le front de mer d'Auckland, le voilier néo-zélandais a rapidement pris les devants dans la régate d'ouverture.

Au passage de la première bouée, Team New Zealand comptait 14 secondes d'avance, et a accru ensuite cet avantage pour terminer 31 secondes devant son adversaire.

Mais Luna Rossa ne s'est pas laissé impressionner. Au départ de la seconde, c'est lui qui a à son tour grillé la politesse au defender, pour compter 13 secondes d'avance après le parcours aller.

L'équipage Kiwi est alors revenu jusqu'à 5 secondes de Luna Rossa, qui a cependant résisté et même repris un peu de terrain en fin de course.

"Nous avons suivi notre plan, avons gardé notre sang-froid et le bateau a fait le reste", a déclaré Jimmy Spithill, le skipper australien de Luna Rossa, qui jubilait après l'égalisation de son équipage. "C'est formidable d'être compétitifs."

"Nous avons eu l'air d'être un peu rouillés sur cette dernière (régate). Ca n'est un secret pour personne que nous n'avions pas couru depuis un bon bout de temps", a concédé Peter Burling, le skipper de Team New Zealand.

"Une erreur, et ça vous mène la vie dure pour le reste de la course", a ajouté celui qui dirigeait déjà l'équipage du bateau néo-zélandais lors de la victoire aux Bahamas, lors de la précédent édition en 2017.

Luna Rossa, à la tête d'un immense défi, a pour sa part déjoué les pronostics: avant le début de la Coupe de l'America, les parieurs et certains experts prédisaient en effet une victoire 7-0 de Team New Zealand, donné grandissime favori pour conserver son trophée.

"Les performances des deux voiliers semblent être très proches, et cela augure d'autres moments excitants", a estimé Francesco Bruno, co-skipper de Luna Rossa.

"Ils ne vont pas faire que regarder. Ils vont devoir se battre durement et nous nous battrons durement, ça sera une grande Coupe de l'America", a-t-il prédit.