Robert Trump, frère cadet de Donald Trump, est décédé samedi à New York, a annoncé le président américain, affirmant avoir perdu son "meilleur ami".

"C'est avec le coeur lourd que j'annonce que mon merveilleux frère, Robert, est mort paisiblement cette nuit", a indiqué M. Trump dans un bref communiqué.

"Il n'était pas seulement mon frère, il était mon meilleur ami", a-t-il écrit. "Son souvenir vivra toujours dans mon coeur. Robert, je t'aime. Repose en paix".

Joe Biden, son rival démocrate pour l'élection présidentielle du 3 novembre, a, dans un tweet, fait part au président de sa "tristesse".

"Je connais l'énorme douleur que représente la perte d'un proche", a écrit l'ancien vice-président, qui a perdu sa femme et sa fille au début des années 70 dans un accident de voiture, puis son fils ainé, emporté par un cancer en 2015.

"Sachez que nos prières vous accompagnent", a-t-il ajouté.

Robert Trump, 71 ans, avait été admis dans un hôpital new-yorkais, mais aucune information sur la nature de sa maladie n'a été communiquée par la Maison Blanche. Le président avait rendu visite à son frère à l'hôpital vendredi.

Robert Trump a longtemps été partie intégrante de l'empire immobilier familial et il était d'une loyauté absolue envers le président.

"Je soutiens Donald à 1000%", avait-il lancé en janvier 2016, alors que son frère lançait sa course à la Maison Blanche. "Je pense qu'il fait un travail formidable, il a un message formidable".

Robert Trump était généralement discret, mais s'était fait remarquer cette année en tentant, en vain, de faire interdire par la justice la publication d'un livre de sa nièce Mary Trump décrivant Donald Trump comme le produit d'une famille "toxique".

Divorcé en 2009, il venait de se remarier, en mars, avec Ann Marie Pallan, une employée de l'empire familial.