Avant Dominique Bertinotti, ministre de la Famille, qui vient de révéler avoir souffert d'un cancer du sein, les malades célèbres ont été nombreux, en France mais surtout à l'étranger, à parler de leur maladie, notamment pour aider les patients anonymes.

Dans le monde anglo-saxon, les exemples sont légion et nombreuses sont les actrices et les chanteuses à avoir, en particulier, annoncé leur cancer du sein. Ainsi en 2005, la chanteuse australienne Kylie Minogue qui a dû se faire opérer à l'âge de 37 ans. Ou l'actrice Angelina Jolie qui, en mai 2013, a annoncé avoir subi une double masectomie pour ne pas développer, plus tard, cette maladie.

Le cas de l'acteur Michael Douglas, ou celui du coureur cycliste Lance Armstrong, atteint d'un cancer, ainsi que celui de son ex-petite amie, la chanteuse folk Sheryl Crow, avaient aussi défrayé la chronique.

En France, l'acteur Bernard Giraudeau (mort le 17 juillet 2010), a été l'une des premières personnalités à avoir osé briser le tabou du silence autour du cancer en annonçant publiquement sa maladie.

Depuis qu'il avait été atteint, en 2001, d'un cancer du rein qui s'était étendu aux poumons en 2006, il parlait ouvertement de sa lutte contre la maladie dans les médias. Il s'était même fait le porte-voix de La Maison du cancer, un site destiné à informer les malades sur la façon de vivre le cancer au quotidien.

A la même époque, le docteur David Servan-Schreiber, mort le 24 juillet 2011, avait aussi voulu défendre la cause des malades du cancer en évoquant sa propre maladie, contractée au début des années 90, dans un ouvrage publié en 2007, "Anticancer". Le livre a été traduit en quarante langues et vendu dans le monde à plus d'un million d'exemplaires.

Nombreuses ont aussi été les personnalités du monde du spectacle à évoquer leur cancer: de la chanteuse France Gall annonçant un cancer du sein qui l'a frappée en 1993, un an après la mort de son mari, Michel Berger, à Johnny Hallyday qui a révélé son cancer du colon en 2009. Jusqu'à l'animateur Patrick Sébastien qui a raconté comment le cancer lui était "tombé dessus" en 2009 dans son livre "Dehors, il fait beau....hélas!". Plus récemment, en septembre 2012, l'animatrice Evelyne Dhéliat, qui présente la météo sur TF1, avait évoqué son cancer en remerciant à l'antenne les téléspectateurs qui lui avaient apporté leur soutien.

Dans le monde politique, marqué encore par les longues années de silence qui ont entouré le cancer de François Mitterrand et l'AVC de Jacques Chirac, les annonces ont été nettement plus rares.

Parmi elles, celle du député PS du Nord, Patrick Roy: après avoir annoncé son cancer du pancréas dans un communiqué en novembre 2010, il avait publiquement évoqué sa maladie, sur les bancs mêmes de l'Assemblée nationale, peu de temps avant de mourir, en mai 2011.

Bien avant lui, en 2002, Jean-Luc Romero, alors conseiller régional RPR d'Ile-de-France, avait révélé sa séropositivité dans un livre, "Virus de vie".