Le propriétaire du pavillon et l'organisateur de la soirée clandestine dans le Val-de-Marne qui a réuni dans la nuit de vendredi à samedi entre 300 et 400 personnes ont tous deux été placés en garde à vue, a appris dimanche l'AFP de source policière.

Les deux hommes ont été interpellés après qu'une fête réunissant des centaines de personnes "dans un mépris total des règles sanitaires" a été organisée à Joinville-le-Pont dans une résidence de particuliers.

Alertés par des riverains, des policiers intervenus pour interrompre cette soirée privée et clandestine avaient été pris à partie par des fêtards "manifestement très avinés", d'après une source proche du dossier.

"Mécontents", ils leur ont jeté des bouteilles, selon la préfecture de police.

Les agents ont alors fait usage de grenades de désencerclement et évacué ces invités.

Une enquête pour violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique a été ouverte et confiée à la sûreté départementale, a annoncé le parquet du Val-de-Marne.

Lors de cette fête, un homme a été blessé et transporté à l'hôpital. Il a alors été dépisté positif au Covid-19, selon une source policière.

Dans un communiqué publié samedi après-midi, la préfecture de police a invité l'ensemble des personnes présentes "à se faire dépister dans les meilleurs délais et à s'isoler au moins jusqu'à réception des résultats de leur test".