Un très important sinistre s'est déclaré dans la nuit de vendredi à samedi à l'intérieur de l'incinérateur régional de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), a-t-on appris auprès des pompiers et de source proche de l'enquête.

Le feu a pris entre 2H et 2H30 du matin, dans une enceinte fermée et non accessible au public, dans l'unité de méthanisation des déchets, a déclaré à l'AFP Bérenger Saltel-Pongy, responsable de la communication de la société Evéré qui exploite le site, ce qui exclut a priori une origine criminelle, a précisé M. Saltel-Pongy, confirmant les informations des pompiers et d'une source proche de l'enquête.

Les causes de l'incendie, qui a éclaté alors que la zone n'était pas en activité, restaient inconnues samedi matin.

Le sinistre s'est ensuite propagé dans les différents bâtiments de valorisation organique touchant le centre de tri de l'incinérateur, en revanche l'unité la plus importante, l'unité de valorisation énergétique, n'a pas été touchée, a précisé le responsable.

Samedi matin, les pompiers luttaient contre la propagation du feu à cette zone, a précisé M. Saltel-Pongy, selon lequel "il n'y a pas de risque chimique" mais "on ne peut pas se prononcer sur un redémarrage", de l'incinérateur, a-t-il précisé.

Les pompiers ont sur place plus d'une trentaine de véhicules et 120 hommes.

Une dizaine de personnes se trouvaient sur le site au moment où l'incendie a éclaté, il n'y a pas eu de victime.

160 personnes travaillent sur le site de cet incinérateur, exploité par une filiale de la société Urbaser et mis en service début 2010 après des années de polémique. Placé sous l'autorité de la Communauté urbaine de Marseille, il se trouve dans la zone industrielle de Fos-sur-Mer et traite les ordures ménagères des 18 communes qui en font partie.