Deux personnes soupçonnées d'être responsables de l'incendie de Générac (Gard) qui a ravagé vendredi plus de 300 hectares de forêt et coûté la vie à un pilote de bombardier d'eau, ont été placées en garde à vue, a annoncé samedi le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

"Hier au moment du deuxième incendie de Générac, il y a eu le signalement de trois personnes qui auraient pu être incendiaires: deux personnes ont été interpellées et des éléments de l'enquête semblent laisser penser qu'elles peuvent être responsables", a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse à la base aérienne de la sécurité civile à Nîmes.