Une panne massive a affecté temporairement lundi un peu partout dans le monde les services de Google tels que Gmail ou YouTube, des outils devenus encore plus cruciaux avec l'essor du travail et de l'école à la maison depuis le début de la pandémie de coronavirus.

"A 03H47 sur la côte ouest des Etats-Unis (11H47 GMT, NDLR), Google a fait face à une panne de son système d'identification et d'authentification pendant environ 45 minutes en raison d'un problème de quota sur le stockage interne", a indiqué un porte-parole du groupe dans un message transmis à l'AFP.

"Les services nécessitant que les utilisateurs s'identifient pour se connecter ont connu des taux d'erreur élevés pendant cette période", a-t-il ajouté.

Le problème sur le système d'authentification a été résolu à 04H32 (12H32 GMT, NDLR) et tous les services sont désormais revenus à la normale.

"Nous présentons nos excuses à tous ceux qui ont été affectés et allons mener un suivi approfondi pour nous assurer que ce problème ne se reproduise pas à l'avenir", a indiqué le porte-parole.

La panne avait commencé à être signalée par des internautes de plusieurs grandes zones géographiques vers 11H50 GMT, selon le site spécialisé Downdetector, tandis que les messages estampillés #GoogleDown se multipliaient, sur Twitter notamment.

Google a alors indiqué sur son tableau de bord que tous ses services étaient concernés, pour "la majorité des utilisateurs".

- "Superrr pour un lundi ça!" -

La panne ne semblait cependant pas totale car certains utilisateurs de Google ont pu avoir accès à certains services même au plus fort de la panne.

Outre son célèbre moteur de recherches, Google offre une multitude de services, allant de la messagerie au partage de vidéos en passant par des plans et cartes, du stockage de photos ou de documents, des jeux, etc.

Déjà omniprésents dans la vie de nombreux utilisateurs, ces outils ont pris une importance grandissante depuis le début de la pandémie.

Un peu partout dans le monde, de nombreux travailleurs dont les tâches s'effectuent essentiellement sur ordinateur ont été appelés à rester chez eux pour éviter la propagation du Covid-19, tout comme les écoliers et étudiants qui font classe en ligne.

Tous sont devenus particulièrement dépendants de la bonne tenue des services en ligne, toute interruption temporaire pouvant affecter le travail, empêcher des réunions, retarder des travaux en cours.

"Superrr pour un lundi ça! Comment je fais pour interagir avec les clients moi? #GoogleDown", commentait par exemple un internaute sur Twitter.

Les perturbations des fournisseurs de services en ligne ne sont pas inhabituelles.

Amazon Web Services (AWS), la filiale d'Amazon spécialisée dans les services de cloud à la demande pour les entreprises et particuliers, a ainsi connu en novembre une panne technique importante.

Même si elle n'a duré qu'environ une heure, elle avait touché, selon des médias américains, le métro de New York, le service de télévision par streaming Roku, ou encore les quotidiens Wall Street Journal et Washington Post.