Ismaël Emelien, le "conseiller spécial" d'Emmanuel Macron, mis en cause dans l'affaire Benalla, a annoncé sa démission dans un entretien au magazine Le Point publié lundi, un départ qui sera effectif fin mars-début avril.

Il a justifié sa démission par la prochaine parution d'un livre qu'il cosigne sur le progressisme, le chef de l'Etat ayant interdit à ses conseillers de publier pendant qu'ils sont en poste à l'Elysée.