L’Europe a dépassé mercredi l’Asie en nombre de décès dus au coronavirus, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de données officielles.

Mercredi à 11h00 GMT, l’Europe recensait au moins 3.421 morts, soit plus qu’en Asie (3.384) où la Chine est le berceau de la pandémie. L’Italie, pays européen le plus touché, enregistrait 2.503 morts.

Des millions de personnes sont placées en confinement général en Europe, dorénavant l'épicentre de la pandémie selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

L'Union européenne a fermé mardi ses frontières extérieures pour trente jours afin de lutter contre la propagation du coronavirus.

Le nouveau coronavirus avait été détecté fin décembre à Wuhan, dans le centre de la Chine. Il s'est ensuite répandu à travers le monde, contaminant près de 200.000 personnes et en tuant plus de 8.000 au total.

La présidente de la Commission européenne a admis dans une interview au quotidien allemand Bild que les responsables politiques avaient tous "sous-estimé" l'ampleur du danger. "Il s'agit d'un virus qui va nous occuper encore longtemps", a prévenu Ursula von der Leyen qui espère un vaccin "avant l'automne".