Requinqué par le retour de Kylian Mbappé et Neymar, le Paris SG attaque à Monaco, vendredi (21h00) en championnat, une séquence cruciale de sa saison, avec deux "finales" de Ligue des champions contre Leipzig et Manchester United en dix jours.

Cette fois, la trêve a bien porté son nom.

En octobre, Marquinhos et Marco Verratti s'étaient blessés en sélection, pendant que Mauro Icardi se tordait un genou à l'entraînement. Aujourd'hui, l'entraîneur Thomas Tuchel a retrouvé un groupe dans une meilleure forme physique qu'il y a deux semaines!

Entre l'infirmerie qui se vide et la sérénité née du succès contre Rennes (3-0) le 7 novembre, la coupure internationale a fait du bien au PSG, qui naviguait dans des eaux troubles après deux défaites en trois matches de C1.

L'étau s'est même desserré autour de son technicien, après que le directeur sportif Leonardo a assuré "qu'en interne, on n'avait jamais pensé à le changer", un soutien rare pour l'Allemand, qui concentrait l'essentiel des critiques.

"C'est toujours bien quand un directeur sportif est à côté de l'entraîneur", a souri jeudi le Souabe.

Le leader du championnat, victorieux de ses huit derniers matches de Ligue 1, a retrouvé un bout de soleil au meilleur moment, avant un déplacement sur la Côte d'Azur qui ouvre une séquence mouvementée, du choc de mardi contre Leipzig jusqu'au match à Old Trafford le 2 décembre.

- Mbappé "frais et disponible" -

Une nouvelle défaillance en C1 pourrait lui coûter une élimination prématurée de la compétition, où il espère pourtant faire mieux que sa finale perdue en août.

"C'est une période délicate, super importante pour nous. On veut absolument gagner contre Leipzig, mais aussi vendredi. En même temps, il faudra gérer les minutes pour être le plus frais possible mardi soir", a expliqué l'entraîneur.

"Normalement, je fais match après match, mais vu notre situation difficile en Ligue des champions, il est nécessaire de regarder les deux matches", a-t-il poursuivi.

Le retour de ses cadres blessés fait souffler un vent d'optimisme.

Mbappé recourt au Camp des loges, sur la lancée initiée avec les Bleus. Arrivé au rassemblement blessé à une cuisse, l'avant-centre a joué 35 minutes contre la Suède (4-2) mardi, le temps de réussir une passe décisive sur le deuxième but d'Olivier Giroud.

"Tout s'est bien passé avec Kylian, il va rentrer frais et disponible dans son club. On a fait les choses graduellement", a indiqué mardi le sélectionneur Didier Deschamps, qui n'a pas couru le risque de le faire jouer au Portugal samedi (1-0) pour le choc de la poule A3 de Ligue des nations.

Comme en match, son compère Neymar n'est jamais très loin de "Kyky". La star brésilienne, touchée aux adducteurs, a repris jeudi l'entraînement collectif, après un aller-retour express au Brésil où la "Seleçao" l'a jugé inapte à retrouver la compétition.

- Icardi et Verratti absents -

"O pai ta on", a commenté lundi le N.10 une publication du PSG sur Instagram, rappelant le slogan qui l'accompagnait lors du Final 8 de la précédente édition de la C1 à Lisbonne: "Papa est là".

Neymar-Mbappé, c'est une association qui marche pour le PSG. Mais ces deux-là, entre suspensions, Covid-19 et blessures, n'ont joué ensemble que 313 minutes cette saison, soit seulement 26% du total.

Sur le Rocher, Tuchel pourrait donner "quelques minutes" au Brésilien, ainsi qu'à Moise Kean, touché à un genou contre Rennes, tout comme il pourrait ménager ses internationaux sud-américains ou Alessandro Florenzi, utilisés en sélection.

Presnel Kimpembe, blessé contre Rennes, est aussi attendu à Monaco, mais il sera suspendu face à Leipzig.

Marco Verratti et Mauro Icardi, qui n'ont plus joué pour le PSG depuis le 2 octobre, ont repris l'entraînement collectif, mais sont encore trop justes pour l'ASM. Ils pourraient rejouer mardi, même s'il ne faudra pas trop attendre d'eux, a prévenu Tuchel.

Leur présence sur le banc est déjà une petite victoire pour le PSG, touché par une cascade d'absences depuis le début de saison. Maintenant, c'est la "grande" victoire que les Parisiens doivent aller chercher.