Lille et le Paris SG ont gagné mercredi avant de s'affronter dimanche dans un choc qui opposera le leader de la Ligue 1 à son dauphin. En forme jusque-là, Lyon et Marseille ont calé, lors de la 15e journée.

- Lille leader inflexible -

Malgré la tempête en coulisses, Lille garde le cap. Alors qu'il pourrait changer bientôt de propriétaire, le club a maintenu sa très bonne dynamique en allant s'imposer chez la lanterne rouge Dijon (2-0).

Yusuf Yazici (19e) et Timothy Weah (90e+3) ont conforté les Dogues dans leur fauteuil de leader (32 pts), avant un choc contre le PSG dimanche qui sera révélateur de leur capacité à pouvoir jouer le titre.

"Les deux équipes sont fatiguées, il y a peut-être plus une supériorité du côté parisien, mais sur un match, tout est jouable", a déclaré l'entraîneur Christophe Galtier.

D'ici là, l'actuel président Gérard Lopez aura peut-être cédé sa place à Olivier Létang. Le dirigeant étudie l'offre de rachat reçue d'un fonds d'investissement domicilié au Luxembourg, qui envisage de le remplacer par l'ancien directeur sportif du PSG.

- Mbappé, la vie en bleu -

Au Parc des princes, contre Lorient (2-0), on n'a vu que Kylian Mbappé. D'abord, pour ses cheveux teintés en bleu. Ensuite, parce que le PSG avait décidé de faire souffler ses autres stars (Verratti, Navas, Kimpembe, Marquinhos, Neymar).

"Kyky" a assumé, en transformant le penalty qu'il avait lui-même provoqué (51e). Son 11e but de la saison en L1 a débloqué son équipe, qui a enfoncé le clou, à onze contre dix, par Moise Kean (61e).

Le PSG se reprend après sa déconvenue contre Lyon (1-0) dimanche. Il reste à une unité de Lille, mais à la deuxième place (31 pts) grâce au faux-pas de l'OL.

- Dure soirée pour Lyon et Marseille -

Soirée catastrophe pour Lyon. A onze contre dix dans le dernier quart d'heure, Lyon a laissé échapper un succès qui lui tendait les bras, contre Brest (2-2).

Le gardien Anthony Lopes, déjà auteur d'un but contre son camp, a commis une faute gag sur Steve Mounié qui a donné un penalty inespéré aux Bretons, transformé par Romain Faivre (90e+3).

Après cinq succès consécutifs, Lyon (3e, 30 pts) laisse sa place de dauphin au PSG, et pourrait fulminer longtemps ces deux points perdus dans une course pour l'Europe très serrée.

Heureusement pour lui, Marseille (4e, 27 pts, deux matches en moins) n'a pas profité de l'aubaine, battu à Rennes (2-1). Malgré l'ouverture du score de Pape Gueye (24e), l'expulsion du jeune milieu de terrain (36e) a fini par faire pencher la balance de l'autre côté.

Les buts de Hamari Traoré (63e) et Adrien Hunou (83e) ont scellé la première défaite des Phocéens en Championnat depuis le 17 septembre. Les Bretons (6e, 25 pts) restent au contact du wagon de tête.

- Montpellier et Monaco surpris -

Monaco et Montpellier ne sont pas à la fête. Les deux formations, qui prétendent aux places européennes, ont chacune essuyé un inquiétant revers à domicile.

L'ASM a coulé contre Lens (3-0), notamment au cours d'une première période qui a rappelé qu'il avait du mal face aux gros dernièrement. Après Lille et Marseille, les Monégasques (8e, 23 pts) enchaînent un troisième revers consécutif qui les éloigne à sept points du podium.

Les Héraultais (5e, 26 pts), eux, se sont fait surprendre par le mal-classé Metz (2-0), qui n'avait plus gagné depuis plus d'un mois et demi.

A l'image des Mosellans, des équipes en méforme se sont révoltées: Reims, contre Nantes (3-2), Strasbourg, à Angers (2-0), et Nice, à Nîmes (2-0) ont tous gagné.

Mais c'est Saint-Etienne qui a réussi le plus gros coup. Après onze matches sans victoire, les Verts (14e, 16 pts) se sont réveillés à Bordeaux (2-1) avec un boulet de canon d'Yvan Neyou (75e).