Lyon champion d'automne! Mené 2-0 à Rennes, le leader de Ligue 1 a arraché un nul inespéré (2-2) samedi pour virer en tête à mi-championnat, juste devant le Paris SG de Mauricio Pochettino, tombeur de Brest (3-0), et Lille, vainqueur à Nîmes (1-0).

- Lyon, mental de champion -

A l'issue de la phase aller, le patron, c'est Lyon: l'OL a survécu à une soirée mal engagée au Roazhon Park, décrochant le titre honorifique de champion d'automne pour la première fois depuis la saison 2008-2009.

Alors que les Rennais menaient grâce à Clément Grenier (20e) et Benjamin Bourigeaud (55e), l'OL a sauvé sa série d'invincibilité établie depuis mi-septembre grâce à Memphis Depay, buteur d'un enchaînement splendide (79e) puis passeur pour Jason Denayer (82e).

Cela récompense la force mentale des Lyonnais, qui peuvent continuer à croire à leur destin dans cette L1.

"On a montré qu'on avait énormément de ressources", a savouré le gardien lyonnais Anthony Lopes. "On est un club avec énormément d'ambition, qui mérite d'être à sa place."

- Pochettino, retour réussi -

Mauricio Pochettino a retrouvé le Parc des Princes, avec une victoire à la clé: plus de 17 ans après avoir foulé la pelouse parisienne pour la dernière fois sous le maillot du PSG, l'Argentin a réussi son grand retour, décrochant contre Brest sa première victoire sur le banc de son nouveau club.

Encore privé de nombreux cadres dont la superstar Neymar (reprise), "Poch" a reconduit le même onze qu'à Saint-Etienne (1-1), à l'exception de Thilo Kehrer positif au Covid-19. Et il a été récompensé: dès la 16e minute, Moise Kean s'est jeté pour ouvrir la marque d'une tête plongeante (16e).

Puis, le revenant Mauro Icardi, de retour de blessure, a aiguisé la concurrence au poste d'avant-centre avec un plat du pied sur une offrande de Kylian Mbappé (81e), avant d'être lui-même passeur décisif pour Pablo Sarabia (83e).

Ce large score est flatteur pour Paris, un peu bousculé par les Brestois, mais permet à Pochettino de lancer son mandat, à quatre jours de briguer le premier trophée de sa jeune carrière d'entraîneur: le PSG défiera Marseille mercredi prochain en Trophée des champions.

En attendant, Paris (2e, 39 pts) reste en embuscade en L1, un point derrière Lyon et à égalité avec Lille (3e), qui a dompté la lanterne rouge Nîmes 1-0 grâce à Burak Yilmaz.

- Marseille patine, Monaco grappille -

Derrière ce trio, l'OM (6e, 32 pts) commence à être décroché malgré ses deux matches en retard à disputer: les Marseillais n'ont pu faire mieux qu'un nul 0-0 à Dijon, alors que Dimitri Payet était encore remplaçant au coup d'envoi.

"J'espère que cela ne va pas trop nous affecter. Mais c'est effectivement deux points de perdus", a pesté l'entraîneur marseillais André Villas-Boas, inquiet avant le Trophée des champions face au PSG.

A l'inverse, Monaco (4e, 33 pts) a doublé Rennes (5e, 32 pts) et l'OM grâce à une large victoire 3-0 contre Angers.

Montpellier (8e, 28 pts), lui, n'avance plus. Le MHSC a été freiné par Nantes (1-1), qui confirme sa solidité retrouvée sous les ordres de son nouvel entraîneur Raymond Domenech: deux nuls en deux matches.

- Bordeaux enfonce Lorient, Saint-Etienne sombre -

A Bordeaux, les Girondins (10e, 26 pts) étaient encore privés de leur maître à jouer Hatem Ben Arfa mais Rémi Oudin a joué les sauveurs contre Lorient (2-1) avec un doublé (13e, 42e), malgré l'égalisation de Terem Moffi (23e).

En bas de tableau, la série d'invincibilité de Saint-Etienne (sept rencontres consécutives, dont six nuls) a pris fin à Reims avec notamment un doublé de Boulaye Dia (12e sur penalty, 37e).

De quoi permettre à l'avant-centre rémois, très convoité dans ce mercato, de se hisser à égalité avec Mbappé au classement des buteurs avec 12 buts.

De quoi permettre aussi à Reims, invaincu depuis cinq matches, de remonter à la 14e place (21 pts), devant Strasbourg (15e, 20 pts), vainqueur à Lens 1-0 sur un but d'Habib Diallo dans l'épais brouillard artésien.

Enfin, Metz et Nice se sont neutralisés 1-1, un improbable but gag de John Boye (80e) ayant répondu à Amine Gouiri sur penalty (18e).