Le Paris SG a écrasé Montpellier (5-0), samedi lors de la 22e journée de Ligue 1, confortant provisoirement sa place de leader avant le déplacement de son dauphin Marseille à Bordeaux, dimanche (21h00), tandis que Monaco s'est incliné à Nîmes (2-1) après avoir mené au score.

. Paris régale, Mbappé énervé

Neymar n'a pas marqué mais, depuis de longues semaines déjà, c'est encore lui qui a assuré le "show" au Parc des Princes. Avant d'aller fêter son 28e anniversaire dimanche, le "crack" brésilien a assuré le spectacle aussi bien sur le terrain -- petit pont, feintes à gogo et passes délicieuses -- qu'en dehors, entre chambrage avec son "ami" Andy Delort sur les réseaux sociaux et prises de bec avec l'arbitre.

Après l'ouverture du score de Pablo Sarabia (8e) et l'exclusion du gardien montpelliérain Dimitry Bertaud (18e), les Parisiens, en supériorité numérique, ont ensuite alourdi la marque par Angel Di Maria (41e), un but contre son camp de Daniel Congré (45e), Kylian Mbappé (57e) et Layvin Kurzawa (65e).

Thomas Tuchel a profité du large score pour faire souffler en fin de match ses cadres Marco Verratti, Sarabia et Mbappé, à moins de trois semaines du déplacement à Dortmund en Ligue des champions. Un choix qui n'a pas du tout plu au champion du monde français qui a eu une vive explication avec son entraîneur en sortant du terrain.

"Ce ne sont pas des bonnes images", a réagi Tuchel en conférence de presse. "Ce n'est pas bien parce que ça ouvre des sujets, c'est une distraction (...) Je ne suis pas en colère mais je suis triste parce que ce n'est pas nécessaire".

Le coaching du technicien allemand a néanmoins permis au Parc de revoir sur le terrain son chouchou, Edinson Cavani, ovationné à son entrée en jeu malgré son envie de rejoindre l'Atlético Madrid cet hiver.

. Monaco pête les plombs, Toulouse respire

L'inévitable Wissam Ben Yedder, auteur de son 15e but de la saison en L1, pensait avoir mis l'ASM sur le chemin de la victoire à Nîmes. Mais comme trop souvent cette saison, Monaco (13e, 29 pts) s'est sabordé de manière inexplicable.

Après l'égalisation de Florian Miguel (27e), Monaco a perdu ses nerfs, à l'image de Tiémoué Bakayako, exclu pour un mauvais geste, et Gelson Martins, lui aussi sanctionné d'un carton rouge dans la foulée, pour avoir bousculé l'arbitre (32e). Romain Philippoteaux (62e) puis Pablo Martinez (79e) ont inscrit les buts de la victoire pour les Nîmois. Les rêves de podium s'éloignent pour Monaco.

L'autre événement de la soirée est le nul de Toulouse à Amiens (0-0). Un point devenu si rare après 11 défaites de rang en championnat. Le TFC (20e, 13 pts) reste toutefois lanterne rouge avec six points de retard sur son adversaire, barragiste.

Dans la course au podium, Lille (4e, 34 pts) a souffert sur la pelouse de Strasbourg mais a fini par mettre fin à sa série de trois défaites de rang en L1 pour arracher un succès précieux (2-1). C'est Victor Osimhen sur pénalty (80e) qui a offert la victoire à son équipe en fin de match.

Reims (7e, 32 points), qui a renversé Angers après avoir été lontemps mené au score (4-1), solidifie sa présence dans le haut du classement.

En bas de tableau, Dijon, vainqueur de Brest (3-0), a quitté la zone rouge pour pointer à la 16e place du classement et réaliser la bonne opération de la soirée.

Résultats de la 22e journée:

Vendredi

Rennes - Nantes 3 - 2

Samedi

Paris SG - Montpellier 5 - 0

Amiens - Toulouse 0 - 0

Strasbourg - Lille 1 - 2

Nîmes - Monaco 3 - 1

Dijon - Brest 3 - 0

Angers - Reims 1 - 4

Dimanche

(15h00) Nice - Lyon

(17h00) Metz - Saint-Etienne

(21h00) Bordeaux - Marseille