La Russie n'a pas manipulé de données sur le dopage, comme l'en accusent les agences russe et mondiale antidopage, a affirmé jeudi le ministre des Sports qui espère toujours que son pays sera autorisé à participer aux JO-2020.

"Rien n'a été supprimé, nos experts affirment qu'il n'y a rien eu de tel. Les manipulations dont le chef de (l'agence antidopage russe) RUSADA (Iouri) Ganous parlent n'existent pas", a déclaré le ministre Pavel Kolobkov, selon les agences russes. Il a ajouté viser l'envoi de 400 sportifs russes aux Jeux Olympiques de Tokyo alors que le pays risque une exclusion de la compétition.