Le typhon Lekima frappe l'est de la Chine: 18 morts et 14 disparus

Publié le à Shanghai (AFP)

Le typhon Lekima a violemment frappé l'est de la Chine samedi, déversant des pluies torrentielles qui ont causé la mort de 18 personnes et fait 14 disparus, alors que plus d'un million d'habitants étaient évacués.

Des vagues de plusieurs mètres de haut se sont abattues sur le littoral lorsque l'ouragan a touché terre dans la nuit de vendredi à samedi dans la province du Zhejiang, au sud de Shanghai.

Plus à l'intérieur des terres, 18 personnes ont trouvé la mort et 14 autres sont portées disparues à la suite d'un glissement de terrain, a annoncé l'agence Chine nouvelle.

Selon l'agence de presse officielle, le drame s'est produit sur le territoire de la vaste commune de Wenzhou, dans le comté de Yongjia, le plus durement frappé par la pluie et les vents. Un précédent bilan faisait état de 13 morts et 16 disparus.

"Les pluies torrentielles ont provoqué un glissement de terrain sur une montagne qui a bloqué une rivière en contrebas", a expliqué la télévision publique CCTV. L'eau est montée de 10 mètres en l'espace de 10 minutes, prenant au piège 120 villageois, selon Chine nouvelle.

Le barrage ainsi formé a créé un "lac", qui s'est répandu en aval lorsque le barrage a éclaté, selon la télévision. Sur des images diffusées sur les réseaux sociaux par CCTV, on peut voir des habitations anéanties par la force des eaux et des sauveteurs en tenue orange tentant de dégager des décombres à mains nues.

Plus de 300 policiers, militaires et sauveteurs participent aux secours, selon Chine nouvelle.

- Torrents de boue -

Pas moins d'un million de personnes avaient été évacuées à l'approche du typhon, a rapporté l'agence. Plus de 110.000 d'entre elles ont été relogées dans des abris.

Lekima a frappé de plein fouet la côte à hauteur de la localité de Wenling peu avant 02H00 (18H00 GMT vendredi) avec des vents soufflant jusqu'à 187 km/h.

L'alerte rouge qui avait été déclenchée vendredi a cependant été abaissée à orange, alors que Lekima se dirigeait samedi vers le nord et la région de Shanghai, avec des vents un peu moins forts.

Le phénomène a été rétrogradé de "super typhon" à "typhon".

Dans toute la province du Zhejiang, 200 habitations se sont effondrées et près de 3 millions de foyers ont été privés d'électricité.

Quelque 300.000 personnes ont été évacuées sur le territoire de la vaste municipalité de Shanghai, la capitale économique chinoise qui compte plus de 25 millions d'habitants.

La plupart des vols étaient annulés, d'après les sites internet des deux aéroports de la ville.

Sur les réseaux sociaux, CCTV a diffusé des images spectaculaires de torrents de boue dévalant une montagne, d'une route défoncée, de voitures à demi englouties, d'arbres arrachés et de sauveteurs en combinaison orange en train d'évacuer des enfants.

Une rue de la ville de Yueqing, dépendant de Wenzhou, était entièrement inondée, selon d'autres images. Au bord du Lac de l'Ouest de Hangzhou, l'un des sites touristiques les plus courus de Chine, un arbre vénérable gisait sur le côté.

Le typhon avait frappé la pointe nord de Taïwan vendredi, faisant neuf blessés dans l'île, alors que des milliers de foyers étaient sans électricité.

Remontant vers le nord, l'oeil du typhon, qui se déplace à la vitesse de 15 km/h, devrait retraverser dimanche la mer de Chine orientale avant de frapper la péninsule chinoise du Shandong.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.