Les principales fusillades ces dernières années aux Etats-Unis

Publié le à Paris (AFP)

Les Etats-Unis sont régulièrement endeuillés par des fusillades comme celle intervenue samedi aux abords d'un hypermarché Walmart d'El Paso, au Texas.

Voici les principales fusillades de ces dernières années:

- Las Vegas: 58 morts -

Le 1er octobre 2017, Stephen Paddock, 64 ans, ouvre le feu du 32ème étage de l'hôtel Mandalay Bay, sur une foule en contrebas qui assistait à un concert de musique country à Las Vegas (Nevada, ouest), faisant 58 morts et près de 500 blessés.

Le groupe État islamique (EI) revendique rapidement la fusillade, la plus meurtrière de l'histoire américaine, mais selon la police américaine. Mais aucun élément n'a à ce jour permis de relier Paddock, qui s'est suicidé, à l'organisation jihadiste.

- Club gay à Orlando: 49 morts -

Le 12 juin 2016, un Américain d'origine afghane, Omar Mateen, tue 49 personnes et en blesse une cinquantaine dans un club gay d'Orlando (Floride, sud-est), perpétrant le pire attentat aux Etats-Unis depuis ceux du 11 septembre 2001. Après trois heures de négociations, les forces de l'ordre donnent l'assaut, abattant l'assaillant. L'EI, auquel le terroriste avait fait allégeance, revendique la fusillade.

- Ecole primaire à Sandy Hook, 26 morts -

Le 14 décembre 2012, un jeune homme tue 26 personnes, dont 20 enfants de cours primaire, dans l'école de Sandy Hook à Newtown (Connecticut, nord-est), avant de se suicider.

- Eglise de Sutherland, Texas: 25 morts -

Le dimanche 5 novembre 2017, un homme abat 25 personnes dont une femme enceinte et plusieurs enfants dans une église de la petite ville de Sutherland au Texas, en plein culte. Il blesse aussi une vingtaine de paroissiens. La police retrouve son corps dans sa voiture.

- Parkland, Floride: 17 morts -

Le 14 février 2018, le jour de la Saint-Valentin, un jeune homme de 19 ans, Nikolas Cruz, ouvre le feu dans un lycée de Parkland, dans le sud-est de la Floride, tuant 17 personnes avant d'être arrêté.

- San Bernardino: 14 morts -

Le 2 décembre 2015, un couple marié d'islamistes radicalisés d'origine pakistanaise ouvre le feu lors d'un déjeuner de Noël à San Bernardino (Californie, ouest), faisant 14 morts et 22 blessés.

- Aurora, Thousand Oaks, Virginia Beach: 12 morts -

Le 20 juillet 2012, un jeune homme lourdement armé fait irruption dans un cinéma d'Aurora (Colorado) et ouvre le feu sur le public d'une séance de minuit de "Batman", faisant 12 morts et 70 blessés. L'auteur de la tuerie, James Holmes, est condamné en août 2015 à la prison à perpétuité sans possibilité de libération.

Le 7 novembre 2018, un ancien soldat, Ian Long, connu des services de police pour des troubles psychiques, ouvre le feu dans un bar bondé de Thousand Oaks, près de Los Angeles, tuant 12 personnes dont un policier intervenant sur les lieux, avant de se suicider.

Le 31 mai 2019, un employé municipal de Virginia Beach (Virginie) lourdement armé ouvre le feu sur ses collègues, faisant 12 morts. Il est abattu à l'issue d'une "fusillade longue et intense" avec la police.

- Synagogue de Pittsburgh: 11 morts -

Le 27 octobre 2018, onze personnes tombent sous les balles d'un antisémite de 46 ans qui sème la terreur à l'intérieur de la synagogue "Tree of Life" de Pittsburgh en plein office du shabbat.

Robert Bowers a été inculpé de 29 chefs d'accusation, dont certains passibles de la peine de mort.

- Lycée de Santa Fe: 10 morts -

Un élève de 17 ans tue le 18 mai 2018 deux adultes et huit jeunes dans son lycée à Santa Fe, au Texas. Dimitrios Pagourtzis a depuis été inculpé notamment pour meurtre, un chef d'accusation passible de la peine de mort pour un adulte majeur. Il s'est servi d'un fusil et d'un pistolet détenus légalement par son père, selon les autorités.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.