Ligue 1: Vahid Halilhodzic a trouvé un accord pour quitter le FC Nantes

Publié le à Nantes (AFP)

L'entraîneur du FC Nantes Vahid Halilhodzic a finalement trouvé un accord pour son départ avec le propriétaire du club, Waldemar Kita, a-t-on appris jeudi soir de source proche du club.

Tout s'est finalement réglé jeudi après-midi au Pouliguen, là où les joueurs du FC Nantes se trouvent en stage depuis le début de semaine: Waldemar Kita s'est déplacé depuis Paris pour s'entretenir avec son entraîneur. Le technicien franco-bosnien et le propriétaire du club sont finalement tombés d'accord pour un divorce déjà consommé depuis plusieurs mois.

Selon un membre de la direction, Halilhodzic, 67 ans, a confirmé sa volonté de quitter son poste et démissionné. Il ne touchera donc pas les émoluments correspondant à sa dernière année de contrat qui lui assurait un salaire mensuel de 200.000 euros.

Il aura le droit à un hommage auprès du public puisqu'il va diriger ce vendredi le dernier match de préparation des Canaris au stade de la Beaujoire contre Genoa.

Un choix surprenant de sa direction qui va confier la suite à Stéphane Ziani, 47 ans, autre ancien de la Maison Jaune, actuellement en charge des U19. L'ancien milieu de terrain, champion de France avec le FCN en 2001, dont la seule véritable expérience sur un banc se situe avec Libourne-Saint-Seurin (National), va parapher un contrat de deux ans et lui succéder.

Waldemar Kita aimerait bien conserver au sein du staff Patrick Collot et Cyril Moine mais il n'est pas certain que les deux adjoints de Vahid Halilhodzic aient envie de continuer.

Quant au Franco-Bosnien, il va s'engager lundi avec la sélection du Maroc et succéder à Hervé Renard. Il conserve de l'autre côté de la Méditerrannée une excellente cote depuis un premier passage marqué par une victoire en Ligue des Champions africaine avec le Raja Casablanca.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.