L'ancien ministre malaisien de l'Intérieur Muhyiddin Yassin a été nommé samedi chef du gouvernement en remplacement de Mahathir Mohamad, dont la démission le 24 février a plongé le pays dans l'incertitude politique.

L'annonce de cette nomination a été faite par des responsables du palais royal. Muhyiddin Yassin, 72 ans, prêtera serment dimanche, selon les mêmes sources.

"Le processus de désignation d'un Premier ministre ne peut pas être différé parce que le pays a besoin d'un gouvernement pour le bien-être du peuple et de la nation", a fait valoir le palais dans un communiqué.

Cette annonce marque non seulement la fin du pouvoir de M. Mahathir, 94 ans, considéré par certains comme le père fondateur de la Malaisie moderne, mais réduit aussi considérablement les chances d'un passage de relais avec son successeur désigné, Anwar Ibrahim.

M. Mahathir, le plus vieux dirigeant en exercice au monde, avait proposé mercredi de former un gouvernement d'union.

Il était revenu au pouvoir en 2018 quinze ans après l'avoir quitté, grâce à la victoire du "Pacte de l'espoir", une coalition qui comprenait nombre de ses anciens opposants, dont Anwar Ibrahim, son ex-bras droit jusque dans les années 1990 devenu son ennemi juré.

Les relations houleuses entre MM. Anwar et Mahathir dominent la vie politique en Malaisie depuis plus de 20 ans. Mais les deux hommes s'étaient alliés pour renverser en 2018 l'ex-Premier ministre Najib Razak, empêtré dans un énorme scandale de détournement de fonds.

M. Mahathir, qui avait déjà dirigé le pays de 1981 à 2003, s'était alors engagé à céder la place dans les deux ans à M. Anwar. Ce dernier, à l'époque emprisonné pour sodomie - une condamnation politique, selon ses partisans -, avait été immédiatement gracié par le roi et libéré.

La coalition "Pacte de l'espoir" a implosé il y a une semaine lorsqu'un groupe de ses parlementaires s'est joint à des partis d'opposition pour barrer la route du pouvoir à M. Anwar et tenter de former un gouvernement.

La tentative ayant échoué, MM. Mahathir et Anwar ont alors essayé chacun de leur côté de prendre le pouvoir, relançant leur ancienne rivalité.

Mais c'est Muhyiddin Yassin qui a rapidement engrangé des soutiens, dont celui de l'UMNO (Organisation nationale des Malais unis), le parti de l'ancien Premier ministre Najib Razak, et d'un parti islamiste radical.

Face à sa montée en puissance, MM. Mahathir et Anwar se sont à nouveau alliés, avec le soutien de la plupart des partis du "Pacte de l'espoir", mais en vain.

M. Muhyiddin a été membre de l'UMNO depuis des décennies et a occupé plusieurs postes de haut niveau. Il fut Premier ministre adjoint dans le gouvernement de M. Najib, avant d'être limogé à cause de ses critiques contre la corruption.