Les fidèles hindous se rassemblaient samedi dans les temples de Malaisie pour les célébrations annuelles de la fête de Thaipusam, malgré les inquiétudes concernant l'épidémie du nouveau coronavirus.

D'immenses foules sont descendues dans le temple des grottes de Batu, situées à 10 km de la capitale Kuala Lumpur, pour participer à l'événement durant lequel les Hindous montrent leur dévotion à la divinité Lord Murugan.

Les fidèles montaient pieds nus les 272 marches menant au temple - un important site religieux pour les hindous tamouls -, les bras chargés de présents.

Nombre d'entre eux montraient aussi leur ferveur en portant de lourdes structures métalliques ornementées appelées "kavadis", rattachées à leurs corps par des pointes aiguisées enfoncées dans la peau.

Certains semblaient en transe en portant leurs kavadis, qui peuvent peser jusqu'à 100 kg.

D'autres avaient le visage percé par des piques métalliques ou la peau du corps hérissée de multiples crochets en guise de pénitence.

La foule aux grottes de Batu semblait aussi impressionnante que les années précédentes malgré l'inquiétude liée à l'épidémie de coronavirus. Seuls quelques-uns arboraient un masque de protection.

Le virus apparu en Chine a fait plus de 720 morts et contaminé plus de 34.500 personnes en Chine et s'étend à travers le monde. La Malaisie a fait état de 16 cas pour l'instant, essentiellement des Chinois en voyage dans le pays.

"Nous sommes assez inquiets à cause du virus de Wuhan", la ville chinoise à l'épicentre de l'épidémie, a reconnu un dévot, Navindran Arumugam. Mais il a ajouté ne pas vraiment craindre d'attraper la maladie dans ce "lieux saint".

Avant Thaipusam, beaucoup de fidèles s'astreignent à un régime végétarien et à l'abstinence sexuelle pendant des semaines, avec des séances de prière quotidiennes.

La plupart des 32 millions de Malaisiens sont musulmans. Mais le pays compte aussi deux millions de citoyens d'origine indienne, qui descendent pour beaucoup de la main-d'oeuvre amenée d'Inde par le colonisateur britannique.

Lord Murugan est vénéré dans le sud de l'Inde et dans nombre de communautés tamoules d'Asie du Sud-Est.