Le président des Etats-Unis Donald Trump a assuré lundi qu'il n'était "pas du tout" inquiet de l'ouverture éventuelle par les démocrates du Congrès d'une procédure de destitution le visant.

Comment prend-il cette menace? "Pas du tout au sérieux", a-t-il répondu en marge de l'Assemblée générale de l'ONU à New York.

Interrogé sur les informations selon lesquelles il aurait encouragé le président ukrainien Volodymyr Zelensky à enquêter sur le fils de Joe Biden, son principal rival démocrate, M. Trump a balayé l'affaire d'un revers de manche.

"Tout le monde sait que c'est juste une chasse aux sorcières orchestrée par les démocrates", a-t-il lancé.

"Celui qui a un problème, c'est (Joe) Biden", a-t-il ajouté. "Ce que Biden a fait est une honte, ce que son fils a fait est une honte".

M. Trump accuse son rival démocrate d'avoir exigé, quand il était vice-président, le renvoi d'un procureur ukrainien "qui enquêtait sur les activités de son fils".

Hunter Biden, le deuxième fils de l'ancien sénateur, a travaillé pour un groupe gazier ukrainien à partir de 2014, lorsque son père était vice-président de Barack Obama.