Mikhaïl Gorbatchev, le dernier dirigeant de l'URSS et l'un des artisans de la fin de la guerre froide, fêtait mardi ses 90 ans en quarantaine, "fatigué" comme tout le monde des restrictions liées au coronavirus, a indiqué son porte-parole à l'AFP.

Des messages de félicitations à l'occasion de son anniversaire affluaient du monde entier, le président russe Vladimir Poutine, le président américain Joe Biden ou encore la chancelière allemande Angela Merkel lui adressant leurs meilleurs voeux, a affirmé Vladimir Poliakov, le porte-parole de la Fondation Gorbatchev.

"Il est en quarantaine dans un hôpital pour la durée de la pandémie", a précisé à l'AFP M. Poliakov, soulignant que M. Gorbatchev "est fatigué de tout cela, comme nous tous".

M. Gorbatchev va célébrer cette journée avec ses amis et ses proches, en respectant les mesures de distanciation sociale et possiblement par visioconférence, selon la même source. "Nous avons tout arrangé", a indiqué M. Poliakov.

Pour son anniversaire, M. Gorbatchev a reçu un "tas" de messages de félicitations, a-t-il ajouté.

Ainsi, Vladimir Poutine a salué mardi un homme politique "remarquable", dans un message adressé au dernier dirigeant soviétique.

"Vous appartenez de plein droit à une pléiade des personnes extraordinaires, des hommes d'Etat remarquables de l'ère moderne qui ont influencé de manière significative le cours de l'histoire nationale et mondiale", a déclaré M. Poutine.

Il a fait l'éloge de "l'énergie et du potentiel créatif" de Mikhaïl Gorbatchev, qui reste impliqué dans un nombre de projets éducatifs et humanitaires.

Mikhaïl Gorbatchev a eu pendant des années des relations compliquées avec Vladimir Poutine, tantôt critiquant sa politique, tantôt disant voir en lui une chance pour un développement stable de la Russie.

Pour sa part, M. Poutine s'est distingué par son attitude envers la chute de l'URSS qu'il a qualifiée de "plus grande catastrophe géopolitique du siècle dernier".

En isolement, M. Gorbatchev continue de travailler, selon son porte-parole.

"Il fait de l'édition de livres et d'articles", a expliqué M. Poliakov.

Historique réformateur, Mikhaïl Gorbatchev a obtenu en 1990 le prix Nobel de la paix pour "avoir mis fin pacifiquement à la guerre froide".