Mort de Rémi Fraisse: vitrines brisées et nombreux tags à Dijon

Publié le à Lyon, 1 nov 2014 (AFP)

Des vitrines cassées au marteau et de nombreux tags sur les façades du centre-ville: une manifestation contre "les violences policières" et "en mémoire de Rémi Fraisse" mort le 26 octobre sur le site du barrage contesté de Sivens, a dégénéré samedi à Dijon, selon la préfecture.

Environ 250 personnes avaient pris part dès 17H00 à ce rassemblement non déclaré dans la rue principale de la capitale bourguignonne, où une compagnie de CRS avait été déployée.

Les manifestants ont ensuite arpenté les rues. Au fil du parcours, un "noyau dur" composé d'une "vingtaine de casseurs" cagoulés a commencé à briser des vitrines de magasins à coups de marteau, protégés des regards par la fumée des très nombreux fumigènes, a relaté à l'AFP la préfecture. Une dizaine de commerces ont été touchés et seules vitrines tombées, a-t-on précisé.

Des manifestants ont également couvert de tags de nombreuses façades du centre-ville et mis le feu à quelques poubelles.

La manifestation s'est ensuite dispersée vers 18H30 sans autre incident. Il n'y a eu aucune interpellation.

Le préfet de Côte-d'Or Eric Delzant était sur place en fin d'après-midi, tandis que des effectifs de police sécurisaient les commerces pour éviter tout risque de pillage, selon la préfecture.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.