Najat Vallaud-Belkacem, nommée mardi première femme ministre de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche dans le gouvernement Valls II, a fait une ascension fulgurante au sein de la galaxie socialiste.

Franco-Marocaine impliquée tôt en politique, cette jeune femme de 36 ans se définit elle-même comme un "pur produit de la République", exemple d'"intégration heureuse", mais refuse d'être "la caution de la diversité".

"Que je le veuille ou non, j'ai une responsabilité particulière, avec trois caractéristiques trop rares en politique, à la fois jeune, issue de l'immigration et femme", dit-elle.

Née dans le Rif marocain, le 4 octobre 1977, arrivée à quatre ans dans la Somme (nord), cette deuxième d'une fratrie de sept, fille d'un ouvrier dans le bâtiment, intègre la prestigieuse grande école de Sciences Po Paris.

C'est après la qualification du leader de l'extrême droite Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle en 2002, qu'elle adhère au Parti socialiste, en ligne avec sa "volonté de justice sociale".

Le maire socialiste de Lyon (centre) Gérard Collomb, qui la recrute en 2003 dans son cabinet, confie à l'AFP qu'"elle a un certain savoir-faire et une capacité de séduction". Lyon va devenir son fief où, élue, elle devient adjointe à la Jeunesse. De 2004 à 2008 elle est conseillère régionale en Rhône-Alpes, en charge de la politique culturelle.

Elle sera en 2007 l'une des porte-parole de Ségolène Royal candidate malheureuse à la présidentielle, avant de devenir celle de François Hollande en 2012.

Chauffeuse de salle lors des meetings de campagne, elle contribue aussi à la réflexion du candidat socialiste notamment sur l'égalité des droits pour les couples homosexuels.

Après l'élection de François Hollande à la présidence de la République, elle sera ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement dans les deux gouvernements de Jean-Marc Ayrault, dont elle est la benjamine.

En avril 2014, dans le gouvernement Valls, elle n'est plus porte-parole du gouvernement, mais garde son ministère des Droits des femmes auquel s'ajoutent la Ville, la Jeunesse et les Sports.

Najat Vallaud-Belkacem est mariée et mère de jumeaux.