Le gouverneur de l'Etat de New York a indiqué s'attendre à de nombreux nouveaux cas de coronavirus sur son territoire, les autorités se concentrant sur des mesures de nature à contenir le virus, notamment grâce à une campagne de test massive.

L'Etat de New York a enregistré dimanche son premier cas confirmé de coronavirus, une professionnelle de santé de 39 ans qui est revenue mardi d'un séjour en Iran, foyer connu de la maladie.

Cette femme est actuellement confinée chez elle avec son mari, dont les autorités soupçonnent qu'il est également infecté. Elle souffre de problèmes respiratoires, mais son état n'est pas jugé sérieux.

Lors d'une conférence de presse, lundi, le gouverneur Andrew Cuomo a indiqué s'attendre à de nouveaux cas. "Ce ne sera pas un, deux, ou cinq. Ce sera beaucoup."

Il prévoit également que des personnes sans contact connu avec une personne ayant séjourné à l'étranger dans un foyer d'infection contractent la maladie, comme cela a déjà été le cas dans les Etats de Washington et Californie.

"C'est pour cela que l'enjeu est de limiter la propagation", a insisté Andrew Cuomo.

Les autorités de la ville de New York et de l'Etat ont rappelé les précautions à prendre en matière d'hygiène et appelé les personnes se pensant malades à contacter les services de santé.

Une campagne de désinfection va être menée dans les transports et les écoles, bien qu'il semble, comme l'a rappelé le maire de New York, Bill de Blasio, que les enfants ne soient pas affectés par la contagion.

Des mesures spécifiques de protection vont être prises pour tous les lieux de séjour de personnes âgées, plus vulnérables aux conséquences de la maladie.

Les autorités new-yorkaises prévoient également de lancer une campagne de détection et le gouverneur a fixé l'objectif d'arriver, d'ici une semaine, à une capacité de 1.000 tests par jour.

Le gouvernement Trump a été critiqué ces dernières heures pour n'avoir pas procédé de manière plus systématique à des tests.

Selon les derniers chiffres du Centre de contrôle des maladies (CDC), publiés samedi, seuls 472 test avaient été réalisés sur tout le territoire américain depuis le début de la propagation du virus.

Le gouvernement fédéral a autorisé samedi l'Etat de New York a effectué ses propres tests.

"Il est important de prendre du recul", a exhorté le gouverneur Cuomo, en réponse aux inquiétudes de la population new-yorkaise. "Dans cette situation, les faits anéantissent la peur, parce que la réalité est rassurante."

Il a rappelé que le taux de mortalité estimé du coronavirus était de 1,4%, contre 0,6% pour la grippe ordinaire, estimant que la proportion à attendre à New York serait sans doute moindre, compte tenu des mesures de prévention et de la qualité du système de santé.

Les Etats-Unis ont enregistré ce week-end les deux premiers décès liés au coronavirus sur le territoire américain, tous deux dans le même hôpital de la banlieue de Seattle (Washington).

Officiellement, seuls 22 cas ont été diagnostiqué sur le territoire américain, auxquels s'ajoutent 47 personnes rapatriées aux Etats-Unis.

Critiqué par l'opposition pour sa réponse initiale à la crise, le président américain Donald Trump a indiqué lundi matin sur Twitter qu'il allait recevoir dans la journée à la Maison Blanche les grands acteurs de l'industrie pharmaceutique pour discuter "vaccin et remède".

"Des progrès sont accomplis!", a-t-il assuré.

"J'ai été critiqué par les démocrates lorsque j'ai fermé le pays à la Chine de nombreuses semaines avant ce que presque tout le monde a recommandé. Cela a sauvé de nombreuses vies", a-t-il poursuivi. "Restez calmes et vigilants!"