Il arborait la virgule depuis ses 13 ans, avant même de jouer en professionnel: Neymar s'est séparé de Nike au bout de quinze ans d'un des plus gros contrats de sponsoring de l'équipementier américain.

"Je confirme que Neymar n'est plus un sportif Nike", a dit Josh Benedek, un porte-parole du groupe, dans un email à l'AFP dans la nuit de samedi à dimanche, sans fournir davantage de détails.

Des médias affirment que l'attaquant de l'équipe du Brésil et du Paris Saint-Germain, âgé de 28 ans, serait en pourparlers avec Puma, rival allemand de Nike.

Le site d'informations brésilien UOL a avancé que Neymar et Nike avaient échoué à trouver un accord sur le montant de rémunération du joueur pour le renouvellement de son contrat. Les négociations entre ses agents et l'équipementier sont entrées dans une impasse il y a déjà plusieurs mois, selon UOL.

Le journal brésilien Folha de Sao Paulo assure que le dernier contrat signé par Neymar avec Nike durait onze ans pour expirer en 2022, pour un total de 105 millions de dollars.

Le N.10 de l'équipe du Brésil revêtira toujours un maillot à la virgule au sein de son équipe nationale, liée à Nike.

L'équipe de communication de Neymar n'a pas répondu aux sollicitations de l'AFP pour une réaction immédiate. Puma non plus n'a pas répondu aux questions pour savoir si l'équipementier allemand était en pourparlers avec la star.

- Marque -

Nike avait signé le joueur alors qu'il n'avait que 13 ans et n'était pas encore apparu en équipe professionnelle au sein de Santos, le mythique club de Pelé, dans l'Etat de Sao Paulo. Mais les internautes raffolaient déjà des dribbles du pré-adolescent, premier exemple d'une célébrité naissante via YouTube.

Neymar, bien au-delà du terrain vert où il s'inscrit dans la glorieuse lignée des N.10 brésiliens, est vite devenu une marque, millionnaire en dollars et en followers sur les réseaux sociaux. Sa personnalité est aussi lisse que son look bariolé - vêtements et accessoires bling-bling, coiffures étudiées, tatouages à foison.

"Ney" alimente comme personne ses fans de la chronique de ses exploits footballistiques comme de scènes extrasportives, d'images de fêtes et de vie privée, avec notamment sa soeur et son fils ou encore son ex-petite amie, la starlette de télénovela Bruna Marquezine, en passant par le registre de la mode et de la publicité tous azimuts.

Le magazine Forbes, qui le classe au septième rang des célébrités les mieux payées au monde, estime ses revenus pour cette année à 95,5 millions de dollars, y compris les contrats de sponsoring.

Mais la marque Neymar a aussi subi quelques revers ces dernières années, comme ses démêlés fiscaux en Espagne quand il évoluait au FC Barcelone (2013-2017), ses simulations à la Coupe du monde 2018, qui l'ont couvert de ridicule selon ses détracteurs, et ses blessures à répétition au Paris SG qui ont jeté une ombre sur le transfert faramineux à l'été 2017, un record de 222 millions d'euros et son nom sur la Tour Eiffel en prime.

- Revers -

Mais il y a eu aussi les accusations de viol émises par une jeune femme brésilienne l'année dernière. Nike a alors exprimé sa "profonde préoccupation", avant d'assurer le joueur de son soutien une fois le dossier refermé par la police brésilienne faute de preuve.

Neymar, qui ambitionnait de devenir le meilleur joueur du monde en venant à Paris et en sortant ainsi de l'ombre barcelonaise de Lionel Messi, a participé de manière prépondérante en 2019-2020 à la conquête du grand chelem national (victoires en Championnat de France, Coupe de France, Coupe de la Ligue et Trophée des Champions) et atteint cette saison-là un niveau très élevé selon les observateurs et spécialistes du jeu.

Mais deux faits l'ont empêché d'en tirer pleinement profit: la pandémie de coronavirus a haché cette saison avec une coupure de plusieurs mois, et le PSG a échoué à remporter la Ligue des champions en perdant en finale face au Bayern Munich (1-0 le 23 août), au terme d'un match en demi-teinte de la part de "Ney".