Des policiers lourdement armés étaient déployés lundi dans un centre commercial de Manille, a constaté l'AFP, alors que les médias locaux faisaient état d'une prise d'otages imputée à un employé mécontent.

Le maire d'un district de Manille, la capitale des Philippines, a affirmé à la presse qu'un garde de sécurité retenait prisonnières jusqu'à une trentaine de personnes dans un bureau administratif, et qu'il avait tiré sur au moins une personne.

"Les informations initiales dont nous disposons (...) c'est qu'il possède des armes à feu et des grenades. Il y a déjà une personne qui a été atteinte par un tir et transportée à l'hôpital", a indiqué Francis Zamora, le maire de San Juan.

Le centre commercial concerné était plein de clients et d'employés, invités à évacuer le bâtiment après qu'au moins un coup de feu ait été entendu.

Les centres commerciaux à Manille, qui réunissent des restaurants, des structures médicales et même des églises, sont des lieux cruciaux dans la vie sociale locale.