Pistorius: 3e journée à la barre - EN DIRECT

Publié le à Pretoria (AFP)

07:52 GMT - Docteur - "Quelqu'un est arrivé à la maison", continue Pistorius. "J'ai compris plus tard qu'il s'agissait du docteur Stipp.Il a essayé d'aider Reeva. Il n'avait pas l'air de savoir ce qu'il faisait. Il avait l'air dépassé par la situation."

07:51 GMT - Bande adhésive - Le responsable du domaine où habite Pistorius, Johan Stander, qui est aussi son ami, arrive dans la maison du champion paralympique avec son épouse. "J'essayais de tenir la tête de Reeva. Mme Stander m'a demandé si j'avais de la bande adhésive ou une corde ou quoi que ce soit qui permettrait de bander son bras afin de stopper le saignement", raconte Pistorius.

07:47 GMT - Chevrotante - Pistorius passe sa main devant ses yeux. Il fait face au juge, regarde dans le vide. Il parle d'une voix brisée, chevrotante, et s'arrête régulièrement. La juge Masipa et ses deux assesseurs prennent de nombreuses notes.

07:41 GMT - Impuissant - "J'essayais de relever Reeva, mais je ne pouvais pas. Je ne pouvais pas la relever", explique Pistorius. Il avait auparavant essayé de se servir de son téléphone, mais à cause du code secret, n'a pas pu s'en servir. Ensuite, il a appelé les urgences avec son propre téléphone. "J'ai dit à l'opérateur que je devais emmener Reeva à l'hôpital".

07:38 GMT - Sang - Pistorius a posé la tête de Reeva sur son épaule. "Je pouvais sentir le sang couler sur moi, je l'entendais respirer, je pouvais voir que son bras était, son bras, était cassé".

07:37 GMT - Reprise de l'audience - L'audience reprend. Est évoqué le moment où Pistorius a trouvé le corps de Reeva Steenkamp.

07:35 GMT - Inquiet - Oscar Pistorius est arrivé au tribunal un quart d'heure avant l'ouverture de l'audience. Costume sombre et cravate, le champion paralympique consulte son téléphone, l'air inquiet.

07:26 GMT - Mise en place - Avant l'ouverture de l'audience, les familles Pistorius et Steenkamp prennent place au premier rang. Elles se saluent avec courtoisie.

07:25 GMT - EN DIRECT - Oscar Pistorius s'est déjà effondré en larmes plusieurs fois lors de son procès pour meurtre. Mais ses nerfs risquent d'être mis à bien plus rude épreuve encore lorsque le procureur Gerrie Nel commencera son interrogatoire, en principe dès aujourd'hui.

Depuis lundi, le champion amputé qui a abattu sa petite amie Reeva Steenkamp en février 2013, dépose devant le tribunal. Il répond aux questions de son propre avocat, Barry Roux.

Me Roux a d'abord cherché à brosser le portrait d'un jeune homme angoissé mais gentil. Puis, mardi, il lui a fait raconter la nuit du meurtre. Pistorius, en fin de récit, s'est effondré en sanglots dans son box, incapable de continuer.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.