Pour les anciens soldats américains, les guerres au Moyen-Orient "n'en valaient pas le coup"

Publié le à Washington (AFP)

Une majorité d'anciens soldats américains estiment que la guerre en Afghanistan, qui dure depuis près de 18 ans, "ne valait pas le coup d'être menée" et 64% tirent les mêmes conclusions sur la guerre en Irak, selon un sondage publié mercredi par le Pew Research Center.

"Pour une majorité des anciens soldats (58%) et du grand public (59%) la guerre en Afghanistan n'en valait pas le coup" tandis qu'à peu près 40% pensent l'inverse, estime le think tank américain dans ses conclusions.

Cette étude est publiée tandis qu'Américains et Talibans sont engagés dans des processus de paix inédits pour mettre fin à ce conflit, entamé par Washington après les attentats du 11 septembre 2001.

Concernant la guerre en Irak, qui a commencé en 2003 et a marqué l'opinion publique américaine, 64% des anciens soldats pensent qu'elle "n'en valait pas le coup".

Et 55% d'entre eux ont le même avis sur l'intervention américaine en Syrie contre le groupe Etat islamique.

"Les points de vue ne diffèrent pas selon le grade militaire ou l'expérience", précise le Pew Research Center.

D'après une récente analyse de l'université Brown, 6.951 militaires américains sont morts en opération entre 2001 et 2018.

Beaucoup d'anciens soldats reviennent en souffrant de stress post-traumatique (PTSD).

Plus de 6.000 vétérans de l'armée américaine se sont suicidés chaque année entre 2008 et 2016, selon un rapport du ministère des Anciens combattants publié fin 2018.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.