Elizabeth Warren a beau être en difficulté dans la primaire démocrate, cela n'a pas empêché ses fans inconditionnels de donner mardi leur bulletin à la seule femme ayant encore une chance, à leurs yeux, de peser dans l'élection présidentielle face au président Donald Trump.

"C'était vraiment super de voter pour elle aujourd'hui. Je sais que ça n'a pas l'air de bien se présenter, mais j'ai encore confiance", déclare à l'AFP Tricia Reilly, 41 ans, malgré le fait que la sénatrice du Massachusetts n'est encore jamais arrivée à se placer dans le duo de tête depuis le début des primaires du parti démocrate.

"J'aimerais que ma mère puisse vivre assez longtemps pour voir ça. Avec cette ambiance et particulièrement en réaction à Trump, choisir une femme serait quelque chose de fort", ajoute, à sa sortie du bureau de vote, cette rédactrice spécialisée dans la pop culture qui arbore un pull bleu floqué du slogan de Mme Warren.

ELizabeth Warren était en tête de plusieurs sondages jusqu'en octobre dernier mais n'a cessé de perdre du terrain depuis le début des primaires le mois dernier.

Après le retrait, tôt dans la course à l'investiture, de l'élue de Californie Kamala Harris, celui lundi de la modérée Amy Klobuchar et alors que Tulsi Gabbard reste une candidate ultra-minoritaire, Mme Warren fait figure du dernier espoir féminin pour de nombreux habitants de Los Angeles.

"Je cherche une femme forte capable d'incarner les valeurs des femmes", assure Danielle, 31 ans, employée d'une ONG.

"C'est la plus brillante. Tant qu'elle restera sur mon bulletin, je voterai pour elle", ajoute Mitchell Stubbs, 59 ans, qui votait à Playa Del Rey, près de Los Angeles.

Certains partisans de Mme Warren estiment que même si elle ne décroche pas l'investiture démocrate, les votes qu'elle aura récoltés dans les quatorze Etats votant pour ce "Super Tuesday", lui permettront de continuer à peser dans la campagne et à promouvoir ses idées.

"Les gens disent +Oh, je ne sais pas si elle peut gagner alors je vais voter pour quelqu'un d'autre+. Mais si tous ceux qui ont dit ça avaient voté pour elle, elle aurait encore ses chances", s'agace Tiffany Fordham, consultante de 41 ans.

Certains électeurs disent pourtant avoir fait un choix de raison, délaissant Elizabeth Warren pour le "socialiste" autoproclamé Bernie Sanders ou son adversaire modéré Joe Biden.

"Je prévoyais de voter pour Mme Warren et ma fille a voté pour elle. Mais après le retrait de Pete Buttigieg et d'Amy Klobuchar, j'ai décidé de voter pour Joe Biden, mon second choix", explique Michael Mayhew, 57 ans, qui travaille dans le cinéma.

Comme beaucoup d'autres Californiens, Michael Mayhew votera à l'issue des primaires pour le candidat démocrate, quel qu'il soit, afin de vaincre Donald Trump.

"En novembre, je ferai ce qui sera nécessaire. Aujourd'hui, je vote avec mon coeur", lance Tricia Reilly.