PSG: "en phase de reprise", Neymar s'est entraîné à part

Publié le à Paris (AFP)

La superstar du Paris SG Neymar, dont le feuilleton du départ agite la planète foot, s'est entraînée mercredi à part, conformément à son programme de reprise, et non pour des raisons liées à son transfert, a appris l'AFP de source proche du club.

Après un repos express dans le Sud du Portugal, le Brésilien a effectué deux séances au Camp des loges à l'écart du groupe, pour revenir de sa blessure à une cheville qui le prive de compétition depuis deux mois.

Son entraîneur Thomas Tuchel avait évoqué, samedi, le programme individualisé suivi par le milieu, qui alterne aussi avec des exercices collectifs.

Chaque geste du "Ney" est très scruté depuis qu'il est le protagoniste du principal feuilleton du mercato d'été.

Son club a acté sa volonté de partir, et négocie pour trouver une porte de sortie aux dimensions du joueur le plus cher de la planète, acheté 222 M EUR en 2017. Barcelone et le Real Madrid se livreraient à un "clasico" en coulisses pour s'attirer le talentueux N.10, selon la presse.

Le directeur sportif du PSG Leonardo, en pointe sur le dossier, avait annoncé samedi la non-convocation de Neymar dans le groupe pour la reprise de la L1 contre Nîmes (3-0), dimanche dernier, en mentionnant les discussions en cours.

L'accueil hostile des supporters parisiens ont justifié la décision de prudence du dirigeant brésilien: les ultras ont copieusement insulté le joueur, et l'ont invité à se "casser" dans une banderole, pour sceller leur divorce.

Ces éléments rendent la présence de la superstar improbable pour le déplacement, dimanche, à Rennes.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.