Israël, accusé par Damas d'avoir bombardé son aéroport militaire près de la capitale, a effectué une série de frappes contre des cibles syriennes ou du Hezbollah libanais, engagé aux côtés du régime de Bachar al-Assad dans le conflit, qui fait rage depuis près de six ans en Syrie.

--2013--

- 30 jan: L'aviation israélienne bombarde près de Damas un site de missiles sol-air et un complexe militaire adjacent soupçonné d'abriter des produits chimiques, selon un responsable américain.

D'après le New York Times, le raid pourrait avoir endommagé le principal centre de recherche sur les armes biologiques et chimiques. Israël confirme implicitement le raid et réaffirme qu'il ne permettra pas que des armes soient transférées de Syrie au Hezbollah chiite.

- 3 et 5 mai: Israël mène deux raids près de Damas. Un centre de recherches scientifiques à Jamraya, déjà touché par le raid de janvier, ainsi qu'un important dépôt de munitions et une unité de la défense anti-aérienne, sont visés, selon un diplomate à Beyrouth. Au moins 42 soldats syriens tués, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

--2014--

- 25 fév: L'aviation israélienne frappe une base de missiles du Hezbollah à la frontière libano-syrienne, d'après l'OSDH.

- 23 juin: Raids israéliens sur des positions syriennes en représailles à un tir d'obus dans la partie du Golan occupée. "Les sites visés incluent des QG militaires syriens et des rampes de lancement" (communiqué israélien).

- 31 août: L'armée israélienne annonce avoir abattu un drone venu de Syrie, qui a dépassé la ligne de démarcation sur le Golan. Le 23 septembre, un avion militaire syrien est abattu au-dessus du Golan (armée israélienne).

- 7 déc: Le régime syrien accuse Israël d'avoir mené deux raids contre des secteurs qu'il tient près de Damas, Dimas (nord-ouest) et l'aéroport international de Damas.

--2015--

- 18 jan: Un raid israélien sur le Golan tue six membres du Hezbollah, dont le fils d'un important dirigeant, ainsi qu'un général des Gardiens de la Révolution, armée d'élite du pouvoir iranien (sources proches du Hezbollah et iranienne). Le Hezbollah réplique en tuant quelques jours plus tard deux soldats israéliens.

- 29 juil: L'aviation israélienne tue deux membres du Hezbollah et trois miliciens pro-régime dans la province de Qouneitra, sur le Golan (OSDH).

- 21 août: L'armée israélienne dit avoir tué dans un raid aérien du côté syrien du Golan quatre ou cinq hommes présentés comme responsables de tirs de roquettes sur Israël. Damas parle de son côté de cinq civils tués.

- 19 déc: Samir Kantar, une figure du Hezbollah incarcérée pendant près de 30 ans en Israël, est tué dans un raid israélien dans la banlieue de Damas, selon la formation chiite. Israël se félicite du décès du Libanais sans revendiquer la responsabilité du raid.

--2016--

- 11 avr: Le Premier ministre Benjamin Netanyahu admet qu'Israël a attaqué des dizaines de convois d'armes destinés au Hezbollah.

- 13 sept: Israël frappe de nouveau des positions syriennes sur le Golan, quelques heures après avoir démenti des affirmations de l'armée syrienne qui disait avoir abattu deux appareils israéliens engagés dans une opération similaire.

- 7 déc: Plusieurs missiles israéliens frappent les environs de la base militaire de Mazzé, à la périphérie de Damas, selon l'agence officielle Sana. Une semaine auparavant, la télévision d'Etat syrienne avait fait état de deux frappes israéliennes dans la région de Sabboura, à l'ouest de la capitale.

--2017--

- 13 jan: Damas accuse Israël d'avoir bombardé son aéroport militaire de Mazzé, dans la banlieue ouest de Damas, provoquant des incendies. Cet aéroport abrite les services de renseignements de l'armée de l'air.