Tabaré Vazquez a prêté serment à la tête de l'Uruguay, Mujica devient sénateur

Publié le à Montevideo, 1 mars 2015 (AFP)

Le socialiste Tabaré Vazquez a prêté serment dimanche à la tête de l'Uruguay, succédant au charismatique José Mujica et promettant d'honorer des valeurs telles que l'égalité, la liberté et la tolérance.

De même que lors de son élection, le 30 novembre, M. Vazquez, premier président du gauche du pays entre 2005 et 2010, s'est démarqué du style de son prédécesseur, qui avec son style informel, ses prêches anti-consuméristes et ses lois sociétales, a acquis une renommée mondiale.

Vêtu d'un impeccable complet sombre, le verbe posé, après avoir regretté que "la violence, la peur, la terreur, l'intolérance dominent dans différentes régions du monde", M. Vazquez a consacré l'essentiel de son discours de 24 minutes à évoquer l'héritage du libérateur du pays, José Artigas, constitutif de l'identité uruguayenne.

Des valeurs comme l'égalité, la liberté, le respect et la tolérance "seront des référents" de son nouveau mandat de cinq ans, a-t-il assuré lors de cette prestation de serment dans les locaux du Congrès à Montevideo en présence de plusieurs chefs d'Etat de la région, dont Dilma Rousseff (Brésil) et Raul Castro (Cuba).

"Nous pourrons et nous devons proposer, analyser et débattre ensemble avec respect des différents moyens de parvenir à une meilleure éducation publique, une santé de qualité pour tous et un logement digne", a ajouté le président, un oncologue de 75 ans.

La passation de pouvoir se poursuit avec un défilé dans le centre de la capitale uruguayenne et une cérémonie publique sur la place de l'Indépendance, face à la présidence, où des centaines d'Uruguayens sont rassemblés pour assister à la remise du drapeau par José Mujica à son successeur.

"Pépé" Mujica, 79 ans, gagnera lui les bancs du Sénat pour cette nouvelle législature.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.