Le suspense a pris fin: comme il l'avait déjà laissé entendre il y a quelques semaines, Roger Federer a déclaré forfait pour l'Open d'Australie (8-21 février) et ratera donc pour la première fois de sa carrière le premier tournoi du Grand Chelem de l'année pour poursuivre sa convalescence après deux opérations à un genou.

C'est un communiqué lundi des organisateurs du tournoi australien qui a mis fin aux espoirs des supporters du "Roi Roger".

"Finalement, Roger n'a pas eu le temps de se préparer aux rigueurs d'un Grand Chelem et il est très déçu de ne pas pouvoir venir à Melbourne en 2021", a expliqué le patron de l'Open d'Australie, Craig Tiley.

"Nous lui souhaitons le meilleur alors qu'il prépare son retour plus tard dans l'année et attendons de le voir à Melbourne en 2022", a-t-il espéré.

Les circonstances auraient pourtant pu sourire au maestro suisse qui aura 40 ans le 8 août prochain: l'Open d'Australie devait initialement débuter le 18 janvier, mais les organisateurs et les instances dirigeantes du tennis ont dû repousser de trois semaines les dates du tournoi à la demande des autorités australiennes pour mettre en place des mesures sanitaires inédites afin d'éviter la propagation du Covid-19.

Mais cela n'a pas suffi pour que Federer fasse son retour à Melbourne Park, où il s'est imposé à six reprises.

- Retour fin février? -

Le Suisse a subi en juillet dernier --en pleine suspension du circuit mondial pour cause de Covid-19-- une seconde arthroscopie du genou droit en quatre mois.

Les organisateurs du tournoi australien espéraient encore il y a encore quelques jours la participation de Federer et avait révélé qu'il avait recommencé à frapper des balles de tennis à Dubaï pour "sa préparation habituelle d'avant-saison".

Federer a finalement choisi de privilégier ses objectifs à plus long terme.

"J'aurais espéré être à 100% dès le mois d'octobre. Mais je ne suis pas à ce niveau, même aujourd'hui. Cela risque d'être très juste" pour l'Open d'Australie, avait-il prévenu mi-décembre lors d'une cérémonie de remise de prix en Suisse.

"La priorité, ce sera l'été, avec Wimbledon, les JO et l'US Open", avait ajouté l'ancien N.1 mondial qui a fait du titre olympique à Tokyo cet été le grand objectif de sa saison, voire de sa fin de carrière.

Car Federer a lui-même évoqué ce scénario redouté par ses supporters à travers le monde.

"L'heure de la retraite approche et je sais que le circuit va me manquer. Il aurait été facile de prendre ma retraite maintenant, mais je veux me donner une chance de profiter encore du tennis", déclarait-il en juillet dans la presse allemande.

Son agent Tony Godsick s'est voulu rassurant lundi: "Il a fait des gros progrès ces derniers mois en termes de douleurs au genou et de condition physique", a-t-il indiqué dans un communiqué où il donne rendez-vous à "fin février" pour le retour de Federer en compétition.

- "Bulle sanitaire" -

En 2020, Federer n'a disputé qu'un seul tournoi, en janvier: l'Open d'Australie, où il a été battu par Djokovic, futur lauréat, en demi-finales.

"J'espère que je retrouverai le circuit en 2021. On verra bien. Mais si ma carrière devait s'arrêter là, ce serait incroyable de la terminer avec cette récompense", avait-il lâché.

Federer, toujours 5e au classement mondial, a tout gagné... sauf la médaille d'or olympique en simple (il a remporté l'or en double avec Stan Wawrinka à Pékin en 2008 et l'argent en simple à Londres en 2012).

Mais depuis son 20e titre record en Grand Chelem, en Australie début 2018, il n'a plus joué qu'une finale majeure, en 2019 dans son jardin de Wimbledon, où il a eu deux balles de match face à Novak Djokovic avant de s'incliner.

L'Open d'Australie se disputera donc sans l'une de ses attractions majeures et dans des conditions inédites, devant une jauge de spectateurs réduite de moitié.

Les joueurs et joueuses devront arriver en Australie dans des vols charters qui leur seront réservés à partir du 15 janvier pour observer une période de quarantaine de deux semaines dans une "bulle sanitaire" sécurisée mise en place autour de Melbourne Park, le site du tournoi.

Ils devront ainsi séjourner dans des hôtels qui leur seront aussi réservés et ne devront pas rester hors de ces établissement plus de cinq heures par jour pour leurs entraînements.