Le Koweït a récupéré dimanche huit tonnes d'archives qui avaient été pillées par l'armée irakienne de l'ancien président Saddam Hussein durant ses sept mois d'occupation de ce pays pétrolier du Golfe en 1990-91.

Il s'agit du troisième lot d'archives remis au Koweït depuis 2019, selon des responsables koweïtien et irakien.

Les archives remises dimanche "appartiennent entre autres à l'Université de Koweït et au ministère koweïtien de l'Information", a précisé à la presse un haut responsable du ministère koweïtien des Affaires étrangères, Nasser al-Hayne.

Un représentant du ministère irakien des Affaires étrangères, Gahtane al-Janabi, a indiqué que le Koweït avait récemment transmis à l'Irak une liste des archives pillées.

L'armée de Saddam Hussein avait envahi le Koweït le 2 août 1990 et en a été chassée fin février 1991 par une coalition militaire menée par les Etats-Unis.

Les deux pays ont mis 20 ans à normaliser leurs relations et les Nations unies n'ont levé les sanctions imposées à l'Irak qu'en 2020, soit sept ans après la mort de Saddam Hussein, qui a été chassé du pouvoir en 2003.

En 30 ans, l'Irak a payé des compensations de 51 milliards de dollars au Koweït et les deux pays n'ont pas délimité définitivement leurs frontières maritimes tandis que le dossier des disparus koweïtiens reste toujours ouvert.