Le puissant typhon Hagibis poursuivait samedi sa course vers le Japon, précédé de pluies diluviennes et de vents violents qui ont provoqué la mort d'une personne, et 1,6 million d'habitants avaient reçu des recommandations d'évacuation.

Hagibis fonçait droit sur l'immense agglomération de Tokyo et avait déjà provoqué perturbations dans les transports et coupures d'électricité dans le pays.

Il a déjà fait annuler deux matches de la Coupe du monde de rugby, désorganisé le Grand prix de Formule 1 de Suzuka (centre du pays) et cloué au sol près de 2.000 avions samedi.

Il devrait frapper le centre et l'est du Japon samedi en début de soirée, avec des rafales allant jusqu'à 216 km/h, a annoncé l'Agence japonaise de météorologie (JMA).

Mais des heures avant qu'il n'atteigne les côtes, ses franges ont fait une victime dans la région de Chiba à l'est de Tokyo, déjà meurtrie par un typhon le mois dernier.

"Un homme de 49 ans a été retrouvé dans une camionnette renversée. Il a été envoyé à l'hôpital où a été constaté son décès", a déclaré à l'AFP Hiroki Yashiro, un porte-parole des pompiers de la commune d'Ichihara, dans la préfecture de Chiba.

Hagibis devrait ainsi être le premier typhon qualifié de "très puissant" à atteindre l'île principale de Honshu depuis 1991, année où la JMA a créé sa grille de catégories, ont rapporté les médias japonais.

Il est aussi d'une étendue particulièrement grande et devrait générer "des vents brutaux et une mer violente" dans de larges parties du pays, précise la JMA.

- Un demi-mètre de pluie prévu à Tokyo -

La JMA met en garde contre le risque accru d'inondations dû à l'approche de la pleine lune, qui amplifie les marées, et contre les glissements de terrain.

L'agence prévoyait 50 cm de pluie sur l'agglomération de Tokyo en 24 heures jusqu'à dimanche à la mi-journée, et plus encore dans la région de Tokai (centre).

Des consignes d'évacuation sans caractère obligatoire ont été émises à l'attention de 1,64 million de personnes dans les zones concernées, selon la chaîne de télévision publique NHK.

Alors que Hagibis se trouvait encore dans le Pacifique à des centaines de kilomètres du Japon, il était déjà précédé de pluies torrentielles et de vents violents à l'est de la capitale, dans la région de Chiba, où une maison a été détruite.

Cinq personnes ont été hospitalisées mais aucune d'entre elles n'a subi de blessures graves, ont précisé à l'AFP les pompiers locaux.

Les télévisions montraient des images de vagues gigantesques se brisant sur des digues côtières et des habitants entassant des sacs de sable autour de leurs maisons situées près d'un cours d'eau. D'autres clouaient des planches devant leurs fenêtres.

A 09H00 locales (samedi 00H00 GMT) 11.600 foyers de la région de Chiba étaient privés d'électricité.

Les constructeurs automobiles Toyota et Honda ont fermé des usines. De nombreux supermarchés et supérettes de la capitale étaient fermés après avoir été assaillis par les résidents, venus faire des réserves comme pour affronter un siège.

- Japon-Ecosse toujours en sursis -

La tempête a déjà bouleversé l'organisation de deux compétitions sportives organisées au Japon, entraînant le report à dimanche matin les qualifications du Grand Prix de Formule 1 de Suzuka et l'annulation de deux matches du Mondial de rugby qui devaient se tenir samedi: France-Angleterre et Nouvelle-Zélande-Italie.

Elle risquait aussi de compromettre la rencontre entre l'Ecosse et le Japon dimanche, décisive pour l'Ecosse. Les organisateurs devaient prendre leur décision dimanche matin après avoir évalué les éventuels dégâts subis par les stades et les réseaux de transport.

Hagidis sème par ailleurs le chaos dans les transports en ce week-end prolongé par un lundi férié où de nombreux Japonais avaient prévu escapades et retrouvailles familiales.

Les compagnies aériennes ont annulé 1.660 vols intérieurs et 260 vols internationaux samedi, selon la NHK.

De nombreux trains à grande vitesse (Shinkansen) desservant la capitale ont été annulés et des lignes de métro fermées à Tokyo.

Le Japon est frappé par une vingtaine de typhons chaque année. Avant Hagibis, Faxai avait tué au moins deux personnes début septembre et provoqué d'importants dégâts à Chiba. Plus de 36.000 maisons y avaient été endommagées ou détruites et de très nombreux foyers avaient été privés d'électricité pendant plusieurs semaines.