Un Palestinien a été tué mercredi par un coup de feu des forces israéliennes, qui ont dit avoir riposté à un tir de cocktail Molotov, dans une première manifestation meurtrière en Territoires palestiniens depuis l'annonce du plan américain pour le Proche-Orient.

Depuis l'annonce de ce plan le 28 janvier, des manifestations ont lieu chaque jour dans les territoires palestiniens, et notamment dans le quartier de Bab al-Zawya de Hébron, ville de Cisjordanie occupée où le climat est particulièrement tendu.

Ces manifestations, comme d'autres en Cisjordanie ou dans la bande de Gaza, avaient fait quelques dizaines de blessés, mais aucun mort, selon les bilans des autorités palestiniennes.

Mais mercredi, "Mohammed al-Haddad, âgé de 17 ans, a été tué d'une balle dans son coeur par les forces d'occupation dans le secteur de Bab al-Zawya, à Hébron", a annoncé le ministère palestinien de la Santé dans un communiqué.

Selon des témoins, une quinzaine de personnes ont lancé des pierres, voire d'autres projectiles, en direction des forces israéliennes dans le centre de Hébron, tout près d'une colonie juive.

Quelque 800 juifs, pour la plupart par conviction idéologique, vivent sous haute protection militaire parmi 200.000 Palestiniens à Hébron, sorte de ville-poudrière de Cisjordanie.

"Durant une émeute violente à Hébron (...) les forces armées israéliennes ont identifié un Palestinien qui lançait un cocktail Molotov en leur direction. Les soldats ont répliqué en ouvrant le feu afin de lever la menace", a indiqué l'armée dans un message sur WhatsApp.

Selon des images de l'agence palestinienne Wafa, le corps inanimé du jeune homme a été traîné par d'autres manifestants dans le centre de Hébron jusqu'à un véhicule, puis de ce véhicule à une ambulance et ensuite jusqu'à l'hôpital public de Hébron, tenu par les Palestiniens.

Sur place, à l'hôpital, un photographe de l'AFP a vu la dépouille du jeune homme.

- Gaza: roquettes et répliques -

Le plan américain, présenté à Washington par le président américain Donald Trump avec à ses côtés le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a reçu un accueil favorable des Israéliens, mais très hostile de la part des Palestiniens.

Le plan prévoit notamment de faire de Jérusalem la capitale de l'Etat Israël qui pourrait aussi annexer les colonies juives en Cisjordanie occupée, en particulier dans la vallée du Jourdain.

Le projet prévoit aussi la création d'un Etat palestinien démilitarisé sur ce qu'il reste de la Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

Plus tôt dans la journée, l'aviation israélienne avait frappé des cibles du mouvement islamiste palestinien Hamas dans la bande de Gaza, en réponse à des tirs de projectiles et des lancements de ballons incendiaires vers le territoire israélien.

Les responsables palestiniens et israéliens n'ont fait état d'aucun blessé ou mort par ces tirs de roquettes et les frappes israéliennes en représailles.

Outre ces frappes, les autorités israéliennes ont annoncé avoir restreint la zone de pêche en Méditerranée autorisée à Gaza, pour la faire passer de 15 à 10 milles nautiques jusqu'à nouvel ordre.