La recherche scientifique côté francophone va bénéficier de 11,5 millions d'euros libérés par le secrétaire d'Etat Thomas Dermine (PS), rapporte Le Soir lundi.Le secrétaire d'Etat Thomas Dermine vient de libérer 11,5 millions d'euros pour le Fonds de la Recherche scientifique (FNRS), soit de quoi engager l'équivalent de 238 "années-chercheurs". "C'est un cadeau de Noël, franchement on ne s'y attendait pas", commente Véronique Halloin, à la tête du Fonds de la Recherche scientifique. "Nous avons récupéré 11.456.280 euros exactement, c'est en caisse depuis quelques jours. L'argent a été libéré à l'initiative du cabinet du secrétaire d'Etat à la Politique scientifique, sur la base de l'avis de l'Inspection des Finances. On rattrape ainsi d'un coup quatre années de manque à gagner, ce sont des arriérés en quelque sorte". Depuis plusieurs années, le FNRS avait été privé de cette enveloppe vouée au recrutement de chercheurs par Elke Sleurs (N-VA), qui avait la main sur la Politique scientifique au sein du gouvernement suédois de Charles Michel, cela au motif que l'organisme francophone ne remplissait pas ses obligations en termes de nombre de chercheurs opérant sous son aile. (Belga)