En 2019, 36 heurts d'animaux et 166 autres incidents impliquant des bêtes ont été enregistrés sur le rail, indique vendredi Infrabel, le gestionnaire du réseau, qui lance une campagne "Protégez vos animaux près des voies", à l'occasion de la Journée mondiale des animaux du 4 octobre.Le nombre d'incidents impliquant des animaux sur le rail est en augmentation. Au cours de la période 2016-2019, il y a eu 159 heurts avec des animaux et 632 incidents/signalements d'animaux errants sur le domaine ferroviaire. À titre de comparaison: au cours de la période 2012-2015, on comptait 127 collisions et 394 signalements. La présence d'animaux sur les voies représente un risque pour la sécurité et entraîne des retards. Sur la période 2016-2019, les près de 800 incidents avec des animaux (159 collisions + 632 non-collisions) ont causé ensemble 104.598 minutes ou 1.743 heures de retard pour le trafic ferroviaire, ainsi que la suppression totale ou partielle de 585 trains. L'année dernière, les quelque 200 incidents (36 collisions + 166 signalements) ont causé 18.783 minutes ou 313 heures de retard - soit 51 minutes par jour - et la suppression de 137 trains, explique Infrabel. Infrabel recommande notamment aux propriétaires de chiens de veiller à ce qu'ils soient en laisse près des voies et aux agriculteurs de bien clôturer leurs champs. (Belga)