Quelque deux cents personnes ont manifesté samedi après-midi devant la gare centrale de Bruxelles contre le racisme et le fascisme. Les manifestants entendaient de la sorte réagir à l'action menée le week-end dernier par le Vlaams Belang à Grimbergen, mais aussi attirer l'attention sur un procès mené actuellement en Grèce envers le parti néo-nazi Aube Dorée, dont le jugement est attendu le 7 octobre. "Partout en Europe, l'extrême droite gagne en puissance", s'inquiètent les manifestants. "Nous devons tous nous y opposer ensemble". Aube Dorée est poursuivie pour l'assassinat du rappeur antifasciste Pavlos Fyssas et la mort d'un migrant, Sahzad Lukman, ainsi qu'une série d'attaques contre des migrants, des syndicalistes, des activistes anti-fascistes et des membres de la communauté LGBTQI. Plusieurs manifestants ont rappelé samedi qu'une délégation officielle de Vlaams Belang, composée entre autres de Filip Dewinter, avait rencontré en 2016 le groupe parlementaire d'Aube Dorée à Athènes. (Belga)