Action de l'association Attac contre la gouvernance anti-démocratique de l'UE

Belga

L'association Attac a mené vendredi une action théâtre, rue de la Loi, pour protester contre le paquet législatif sur la gouvernance économique européenne sur lequel les députés européens se sont prononcés jeudi. Les députés ont adopté une série de nouvelles règles qui donnent davantage de pouvoirs et d'ambition aux propositions originales de la Commission. Une vingtaine de militants d'Attac (Association pour une Taxation sur les Transactions financières pour l'Aide aux Citoyens) se sont rendus vendredi après-midi dans le bas de la rue de la Loi pour manifester leur désaccord avec le paquet législatif sur la gouvernance économique européenne adopté jeudi par le Parlement Européen. Les militants ont organisé une action théâtre en installant une grande boîte de laquelle ont surgi des acteurs symbolisant la Troïka (Commission Européenne, Banque Centrale Européenne et FMI) ainsi que Nicolas Sarkozy et Angela Merkel. Face à eux se tenaient trois prisonniers avec une corde passée autour du cou qui symbolisaient l'Espagne, l'Irlande et la Grèce, toutes trois victimes des programmes d'austérité européens. Les trois prisonniers portaient chacun une pierre symbolisant l'emploi, la démocratie et les services publics sacrifiés au nom de la gouvernance européenne, jugée anti-sociale et anti-démocratique par les militants. L'action théâtre a duré une demi-heure et a été jouée à deux reprises. Attac est un réseau citoyen international né à Paris en juin 1998 et décidé à reconquérir les espaces perdus par la démocratie au profit de la sphère financière.

(PVO)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.