RDC: trois ambassadeurs demandent à Tshisekedi de faire cesser les violences à l'étranger

Belga

Les ambassadeurs de trois pays européens (France, Grande-Bretagne et Belgique) ont effectué mercredi une démarche "pressante" auprès de l'opposant congolais Etienne Tshisekedi, candidat à l'élection présidentielle de la semaine dernière en République démocratique du Congo (RDC), pour lui demander de condamner et de faire cesser les actes de violences commis par ses partisans à l'étranger, a-t-on appris de source diplomatique. Les ambassadeurs Luc Hallade, Neil Wigan et Dominique Struye de Swielande ont rencontré mercredi à Kinhasa M. Tshisekedi, le leader de l'Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS, opposition), qui arrive en deuxième position dans la course à la présidence derrière le présidant sortant Joseph Kabila selon les résultats partiels publiés par la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Les trois ambassadeurs ont "déploré" et "condamné" les actes de violences commis apparemment à l'instigation de partisans de l'UDPS dans plusieurs pays occidentaux, a-t-on précisé de même source.

Les ambassadeurs ont exigé de l'UDPS qu'elle condamne ces actes de violences et qu'elle appelle ses partisans à ne plus en commettre, a-t-on ajouté de source diplomatique. (GGD) (JDD)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.