Expérimentation animale: GAIA dénonce le laxisme de la Belgique auprès de l'Europe

Belga

GAIA a dénoncé, auprès de la Commission européenne, le laxisme de la Belgique en matière d'expérimentation animale pour produits chimiques, a annoncé mardi l'organisation de défense des animaux dans un communiqué. Selon cette dernière, le Royaume ne respecte pas ses engagements à l'égard du règlement européen sur les produits chimiques "REACH". Selon ce règlement, l'expérimentation animale ne peut avoir lieu qu'en dernier recours. Concrètement, cela signifie que lorsqu'une proposition de test est introduite, "chaque Etat membre a l'obligation d'examiner si une expérience similaire n'a pas déjà été effectuée, si une alternative n'est pas applicable, et s'il n'existe pas déjà de données suffisantes sur la sécurité du produit en question", explique GAIA. Cependant, d'après l'organisation, les autorités belges ne respectent pas le règlement et condamnent dès lors de nombreux animaux à un empoisonnement et une mort inutiles. "Nous n'avons ni le temps ni l'argent d'évaluer en profondeur les propositions de tests sur animaux pour les produits chimiques", ont de leur côté répondu les fonctionnaires compétents du cabinet du secrétaire d'Etat chargé de l'Environnement Melchior Wathelet lors d'un entretien avec des représentants de GAIA. Le secrétaire d'Etat reconnaît le problème et a demandé plus de moyens budgétaires à ses collègues fédéraux mais cette demande a été déclinée par le gouvernement, souligne encore GAIA dans son communiqué. "Avec ou sans meilleur financement, le gouvernement est obligé de respecter ses engagements européens", estime Michel Vandenbosch, le président de GAIA. (AUM) (COC)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.