Des citoyens fleurissent le Parlement pour protester contre l'euthanasie des mineurs

Une cinquantaine de citoyens ont déposé des fleurs samedi après-midi devant le Parlement fédéral, à Bruxelles, pour protester contre l'élargissement de la loi sur l'euthanasie aux mineurs. Ils se sont ensuite rendus en fin d'après-midi à Evere pour fleurir la villa Indigo, une institution qui accueille des enfants malades nécessitant une prise en charge.

placeholder

La Chambre a approuvé jeudi le projet de loi qui étend aux mineurs la loi de 2002 sur l'euthanasie. "Nous sommes extrêmement tristes que cette solution ait été retenue, alors qu'il n'y a pas de demande", exprime Bernard, l'un des participants à l'action. "Les jeunes enfants n'ont pas la capacité de décider." Après avoir fleuri le Parlement en signe de deuil, les manifestants se sont rendus à Evere pour féliciter le travail d'accompagnement qui est réalisé à la villa Indigo. "Nous voulons mettre en avant les solutions alternatives", poursuit Bernard. "Les familles n'ont pas besoin d'une loi pour pouvoir euthanasier leurs enfants. Elles ont besoin de courage. Il faut leur montrer notre solidarité, développer les solutions d'accompagnement, et éliminer la douleur en soignant le malade, et non euthanasier le malade pour se débarrasser de la douleur." (Belga)

© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

logo Belga