Remplacement des F-16 - Une fausse lettre du ministère de la "Dépense nationale" pour s'opposer à l'achat d'avions

Belga

Une association pacifiste, "Agir pour la paix", a adressé ce week-end aux Bruxellois une lettre imitant une correspondance officielle du ministère de la Défense - rebaptisé pour l'occasion "de la Dépense nationale" accompagnée d'un ordre de virement invitant les citoyens à verser au minimum 200 euros pour financer l'achat de nouveaux avions de combat, l'un des programmes-phares du gouvernement Michel 1er.

Remplacement des F-16 - Une fausse lettre du ministère de la "Dépense nationale" pour s'opposer à l'achat d'avions

A l'occasion de la Journée internationale contre les dépenses militaires, plusieurs centaines de Bruxellois ont reçu cet étrange courrier appelant les citoyens à aider financièrement l'Etat à remplacer ces chasseurs-bombardiers F-16. Il est rédigé sur un papier à en-tête de l'"Institut royal supérieur de la Dépense nationale" dans une allusion à l'Institut royal supérieur de Défense (IRSD), qui lui existe bel et bien, et signé par un certain Jean Tube, ministre de la Dépense Nationale. "Sur le ton de la blague et de l'humour, cette action a pour objectif de rappeler aux citoyens le coût exorbitant de cet achat estimé entre six et huit milliards d'euros sachant que le budget de la Défense est fixé à 2,8 milliards", souligne l'association "Agir pour la Paix", membre de la plateforme "Pas d'avions de chasse" dans un communiqué. Elle rappelle "son opposition ferme" à l'achat de ces chasseurs-bombardiers conçus notamment pour larguer les bombes nucléaires de l'Otan. "Là, n'est pas l'intérêt du peuple de Belgique", particulièrement en temps de crise, ajoute l'ONG. Si le gouvernement cherche un investissement rentable pour le futur, la plateforme "Pas d'avions de chasse" suggère plutôt d'investir cet argent dans la justice sociale, le développement durable, la résolution des problèmes liés aux changements climatiques, etc. L'ONG estime que l'achat de nouveaux avions de combat, "une dépense démesurée et inutile", n'est approuvé que par 25% des Belges, selon une enquête réalisée par l'université d'Anvers. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.